L’ABC des finances : Apprendre aux enfants à gérer l’argent

La gestion des finances personnelles est rarement enseignée à l’école, alors la majorité d’entre nous apprennent à gérer l’argent par l’expérience. Voici quelques conseils pour parler d’argent à vos enfants.

Comme la gestion des finances personnelles fait rarement partie des matières enseignées à l’école, où l’on s’abstient en général d’aborder les principes économiques, il vous appartient d’en parler avec votre enfant. À vous de lui inculquer de saines valeurs et de donner l’exemple, pour lui apprendre les rudiments de la finance dès son plus jeune âge.

Les sujets à traiter sont nombreux. Certains parents ne ressentent ni le besoin ni la nécessité de les traiter tous; d’autres ne possèdent pas les connaissances requises pour le faire. Pour simplifier les choses, voici quatre principes faciles à enseigner : épargner, dépenser, donner et placer.

Au départ, dès que votre enfant aura cinq ou six ans, offrez-lui une tirelire. Ce geste intuitif va déjà le pousser à réfléchir à l’utilité de cet objet. Encouragez ensuite l’enfant à y déposer l’argent qu’il reçoit quand il s’acquitte de ses tâches ménagères, ou sous forme d’argent de poche ou de cadeau. Lorsque vous lui montrez à se servir d’une tirelire, vous lui permettez d’intégrer le concept de l’épargne tôt dans la vie. Une fois qu’il saisit le principe de base, offrez-lui d’autres tirelires. Vous pourrez ainsi lui apprendre à gérer son argent en associant une fonction ou un objectif précis à chacune d’entre elles.

ÉPARGNER

La première tirelire sera réservée à l’épargne à long terme, par exemple, le financement des études postsecondaires ou un achat important, comme un nouveau vélo. Quand l’enfant est un peu plus mûr ou que la somme est devenue assez considérable, vous pouvez lui ouvrir un compte bancaire pour jeunes et y déposer les fonds. Même si ce type de compte n’offre généralement qu’un taux d’intérêt modique, il aidera votre enfant à comprendre comment fonctionne un compte en banque. Il se familiarisera aussi avec l’idée de se doter d’un coussin en cas d’imprévu.

DÉPENSER

La deuxième tirelire servira à mettre de l’argent de côté pour les choses que votre enfant souhaiterait s’offrir à court terme, comme un jeu ou un jouet. Il apprendra ainsi à prévoir une dépense spéciale et à résister à la tentation de la satisfaction immédiate. S’il s’habitue à épargner en vue d’achats importants, votre enfant sera moins porté à surutiliser le crédit plus tard dans sa vie. Il s’agit aussi d’une excellente occasion de l’aider à distinguer besoins et désirs.

DONNER

L’enfant peut utiliser la troisième tirelire pour épargner dans le but d’offrir des cadeaux à ses amis ou encore de faire un don de bienfaisance. Le concept de don responsable est un principe important à lui inculquer, pour l’amener à acquérir un sentiment d’appartenance à la collectivité. C’est également l’occasion de parler du bénévolat.

PLACER

Et la quatrième tirelire? Elle servira à amasser des fonds pour investir dans des actions, par exemple. Si vous avez un compte de courtage, vous pourriez acheter quelques actions d’une société que votre enfant connaît et affectionne (un studio de jeux vidéo, un fabricant de crème glacée) en son nom. Vous lui donnerez l’occasion de s’intéresser aux fluctuations des cours boursiers et aux dividendes. Il devra aussi prendre des décisions : faut-il conserver un titre ou le vendre? Profitez-en pour aborder le principe du placement éthique.

Bref, grâce à ces quatre tirelires, vous illustrerez de manière concrète, et à petite échelle, quatre fondements de la gestion financière. Il convient de noter que l’âge auquel vous présenterez ces idées à votre enfant dépendra de sa maturité. Cette méthode permet de lui enseigner à faire des choix financiers et à établir des priorités d’après ses objectifs et aspirations. Il constatera aussi que s’il met tout son avoir dans une seule tirelire, les autres resteront vides : à lui de choisir. C’est une approche ludique et pragmatique pour apprendre aux enfants à comprendre la valeur de l’argent. Et ils pourront ainsi acquérir des principes qu’ils appliqueront à toutes leurs décisions par la suite. Alors, idéalement, le jour où ils toucheront leur première paye, ils éviteront de la flamber.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Vos parents vous ont-ils enseigné les rudiments de la finance? Comment? Dites-le-nous ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteure et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Karine Arsenault-Pelletier, CPA, CMA

Contrôleuse financière à Cresswell Industries, Karine est responsable régionale au Programme de littératie financière de CPA Canada et fait du bénévolat pour plusieurs organismes en Haïti.