Que faire de son argent?

Vous passez l’essentiel de votre vie à travailler, mais prenez-vous le temps de réfléchir à ce que vous faites de votre argent?

À la question « Que faites-vous de votre argent? », il est facile de répondre « Je le dépense! » On ne l’emporte pas dans sa tombe, comme on dit.

Il serait tentant de tout dépenser pour satisfaire la moindre de vos envies, mais il faut bien se résoudre à garder les pieds sur terre.

De fait, vous n’êtes pas le seul à profiter de votre argent. L’État se sert avant vous. Quand vous recevez votre paie, il a déjà empoché son dû sous forme de charges sociales et d’impôts. Certes, ces prélèvements financent les services publics. Il n’en reste pas moins que vous voulez avoir votre mot à dire; c’est votre argent, après tout. Pour ce faire, comme contribuable, vous souhaiterez alléger votre fardeau fiscal : justement, divers programmes et politiques vont dans ce sens. Les différents comptes de placement enregistrés en sont autant d’exemples. 

Examinons rapidement les trois types de régimes et de comptes les plus courants.

RÉGIMES DE RETRAITE ENREGISTRÉS

Sous ce terme fourre-tout, on trouve le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et le compte de retraite immobilisé (CRI), entre autres types de régimes. Leur vocation première? Reporter à une date ultérieure (c’est-à-dire quand vous serez à la retraite) l’imposition du revenu gagné aujourd’hui. L’argent versé dans ces régimes est prélevé sur le revenu avant impôts. Il fructifie à l’abri de l’impôt, puis est imposé lors du décaissement. Ces régimes reposent sur la théorie qu’à la retraite, la tranche d’imposition dans laquelle on se trouvera sera moins élevée que pendant la vie active. Par exemple, si les choses se déroulent comme prévu, votre taux d’imposition d’au moins 40 % au moment des cotisations passera à environ 20 % au moment du décaissement, quand vous serez retraité. Vous pourriez donc réaliser une économie d’impôt de 20 %, voire davantage. 

COMPTES D’ÉPARGNE LIBRES D’IMPÔT (CELI)

Alimentés en fonds après impôts, ces comptes n’offrent aucune déduction fiscale. Toutefois, les placements fructifient à l’abri de l’impôt et ne sont pas imposés au moment du retrait (en tout cas, pas par l’État canadien; certains pays étrangers peuvent appliquer des retenues d’impôt). Bien plus souples que les régimes enregistrés, ces comptes peuvent servir pour des projets à court, moyen ou long terme. Pour les contribuables à faible revenu, ils conviennent parfois mieux que les régimes enregistrés, ces derniers n’offrant guère de dégrèvement fiscal aux tranches d’imposition les moins élevées.

RÉGIMES ENREGISTRÉS D’ÉPARGNE-ÉTUDES (REEE)

Ces comptes vous permettent d’épargner pour payer les études postsecondaires d’un enfant. Vous y versez des fonds après impôt (sans déduction fiscale), qui fructifient à l’abri de l’impôt et sont imposés au nom de l’enfant, par la suite, au décaissement. On part du principe qu’au moment du retrait, les impôts à payer seront minimes, voire nuls, du fait des déductions et crédits d’impôt dont pourra se prévaloir l’étudiant (droits de scolarité et exemption personnelle). Autre avantage : l’État verse une subvention dans le REEE de l’enfant correspondant à 20 % de vos cotisations (à hauteur de 500 $ par année, pour un plafond de 7 200 $ par enfant).

Voilà trois moyens de mettre vos économies à l’abri de l’impôt et d’alléger votre fardeau fiscal. Ce ne sont pas les seuls. Certains sont simples; d’autres, plus compliqués, relèvent de cas précis. Alors, renseignez-vous sur les stratégies qui conviennent aux particularités de votre situation. Ensuite, après avoir réussi à réduire vos impôts, il faudra faire le point pour comprendre où va votre argent, et qui le dépense.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Profitez-vous de l’une de ces solutions pour réduire vos impôts? Avez-vous consulté un professionnel pour savoir si d’autres mesures s’appliqueraient à votre situation? Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement 

Les vues et opinions exprimées par l’auteur dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Duncan Warren, CPA, CA, CFA

Duncan Warren, CPA, CA, CFA, offre à ses clients des services de planification financière éclairés.