Reconnaître la fausse monnaie canadienne

Êtes-vous déjà tombé sur des billets contrefaits? Sauriez-vous les reconnaître? Continuez à lire pour apprendre comment les distinguer et quoi faire si vous entrez en possession de fausse monnaie.

Imaginez la situation : vous arrêtez au dépanneur pour acheter du lait. Vous sortez un billet de votre poche et le tendez au caissier, qui l’examine attentivement avant de vous le rendre. « Ça semble être un faux, désolé », dit-il, avant de vous demander si vous pouvez payer autrement.

Que faire?

Vous voilà bien embarrassé et la dame derrière vous vous regarde avec suspicion, comme si elle vous prenait maintenant pour un criminel. Par surcroît, une autre pensée vous vient en tête : qui vous dédommagera? Pouvez-vous échanger le billet contrefait à la banque? Ou devez-vous plutôt le remettre à la police?

Pas de panique. Si vous croyez être en possession de fausse monnaie, rendez-vous à un poste de police. Si un examen révèle qu’il s’agit de billets authentiques, on vous les remettra. Par contre, s’il s’agit bel et bien de billets contrefaits, vous ne serez pas remboursé et la police les conservera. En effet, il n’existe pas de programme de remboursement au Canada, puisque ce type de mesure ne ferait qu’encourager les faussaires. Il est aussi important de savoir que vous commettriez un crime en utilisant ou en conservant sciemment de la fausse monnaie – donc, pas question de refiler les billets à quelqu’un d’autre, de les mettre sous votre matelas ou de les garder en souvenir.

Cela dit, heureusement, il est fort peu probable de tomber sur de la fausse monnaie, qui se fait de plus en plus rare. Selon les statistiques de la GRC, le nombre de billets contrefaits a connu une baisse marquée au cours des 10 dernières années. Alors que le nombre de faux billets passés s’établissait à 141 502 en 2007, il se chiffrait à seulement 17 492 en 2016 – une réduction spectaculaire de 88 %. Les coupures les plus fréquemment contrefaites sont celles de 20 $ et de 100 $.

Distinguer les billets contrefaits

La Banque du Canada recommande de toucher les nouveaux billets en polymère, de les examiner et de regarder au verso pour détecter les éléments de sécurité. Vous pourrez remarquer de l’encre en relief à quelques endroits, notamment sur le gros chiffre, les quatre portraits et le mot Canada. Bougez le billet et observez-le sous divers angles : vous le verrez changer de couleur à différents endroits, comme sur les images et les éléments à reflets métalliques. Examinez ensuite les feuilles d’érable. Elles doivent sembler en relief mais être planes au toucher. Finalement, retournez le billet et regardez la fenêtre transparente pour vous assurer que les éléments sont identiques à ceux qui figurent au recto.

Selon la GRC, il n’est pas nécessaire de mémoriser tous les éléments de sécurité des billets : choisissez-en deux ou trois que vous pourrez examiner facilement et vérifiez-les chaque fois que vous manipulez un billet. Et si, cela fait, vous doutez toujours de l’authenticité du billet, vérifiez les autres éléments.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Avez-vous déjà reçu des billets contrefaits? Qu’avez-vous fait? Dites-le nous ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Laura Britton

Laura Britton, CPA, est comptable principale à LG Britton, CPA Professional Corporation.