Investissements socialement responsables (ISR) – 1re partie : Faire le ménage dans son portefeuille

À l’échelle mondiale, les investissements socialement responsables (ISR) représentent plus de 22 890 G$. De quoi devez-vous tenir compte pour faire un choix éclairé?

Les sommes consacrées aux investissements socialement responsables (ISR) par les Canadiens, qui augmentent de 25 % par an depuis 2006, s’élèvent déjà à 1 500 G$. Que devez-vous savoir avant de vous lancer?

ATTÉNUATION DES RISQUES ET INVESTISSEMENT FONDÉ SUR DES PRINCIPES

Consommateurs, actionnaires militants, organismes sans but lucratif et leaders visionnaires comme Mark Carney (gouverneur de la Banque d’Angleterre), Michael Bloomberg (PDG de Bloomberg) et Larry Fink (PDG de Black Rock), tous ont fait pression pour que les gestionnaires de fonds et les PDG identifient les risques environnementaux, sociaux et relatifs à la gouvernance (ESG), et prennent des mesures en conséquence. 

L’investisseur se tourne vers les ISR pour faire concorder ses choix avec ses principes, afin d’avoir l’esprit tranquille : ses placements seront moins exposés à des entreprises qui affichent des résultats médiocres sur le plan environnemental ou social. En outre, au-delà de l’éthique, nombre d’investisseurs voient dans les ISR une solution d’appoint aux fonds de placement traditionnels, afin de réduire certains risques (changements climatiques, rareté de l’eau, conflits de travail) dans leur portefeuille.  

TYPES D’ISR

Pour atteindre son objectif, le gestionnaire de fonds socialement responsables :

  • applique des grilles de sélection négative de manière à exclure quelques secteurs à risque (tabac, combustibles fossiles, armement) ou pratiques préjudiciables (dégradation de l’environnement, relations de travail tendues, méthodes de gouvernance douteuses);
  • applique des grilles de sélection positive pour choisir des entreprises aux pratiques souhaitables;
  • favorise la mobilisation et mise sur les voix des actionnaires pour influer sur les politiques et sur l’orientation stratégique des organisations quant aux questions environnementales, sociales et relatives à la gouvernance (ESG);
  • intègre l’ESG aux données financières pour ainsi favoriser une approche globale de l’investissement.   

Alors, comment se comportent ces fonds? Selon l’Association pour l’investissement responsable (AIR), les fonds ISR canadiens et mondiaux ont obtenu de meilleurs résultats que les autres fonds au cours des cinq dernières années. Ce qui montre bien qu’il n’est pas nécessaire de faire des compromis pour investir selon ses principes. 

FAIRE LE MÉNAGE DE SON PORTEFEUILLE

Voici trois mesures à prendre pour constituer un portefeuille de fonds ISR : 

  1. Cernez les enjeux qui comptent. Les changements climatiques vous interpellent, la corruption et l’exploitation de la main-d’œuvre vous consternent? Ou alors, vous souhaitez simplement que les pratiques de gouvernance des sociétés dont le fonds détient des actions se distinguent par leur rigueur, pour éviter les erreurs éthiques? Si vous hésitez, commencez par lire les objectifs de développement durable des Nations Unies, qui décrivent les 17 défis que les États, les entreprises et les sociétés civiles s’efforcent collectivement de relever.  
  2. Décidez si vous voulez des placements irréprochables. Le niveau d’intégration des facteurs environnementaux et sociaux aux fonds ISR varie considérablement. La grille de sélection négative constitue un point de départ, à compléter par le critère de l’engagement de l’entreprise. L’intégration des facteurs ESG vise à réduire le risque, tandis que les grilles de sélection positive permettent de classer par ordre de priorité les secteurs émergents ou les modèles d’entreprise favorables. Sachez que les frais de gestion des fonds qui privilégient les critères non financiers sont parfois plus élevés que ceux des autres fonds.
  3. Interrogez votre conseiller. Commencez par lui demander quels produits ISR il peut vous proposer. Quelle serait sa stratégie à cet égard? Qu’en est-il du rendement de ces fonds par rapport à l’indice de référence? Soulignons que certains conseillers sont poussés à recommander un assortiment restreint de produits. Consultez la liste des fonds ISR de l’AIR pour comparer le rendement et les ratios de frais de gestion à ceux des fonds proposés par votre conseiller.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Avez-vous évalué votre portefeuille du point de vue de la responsabilité sociale? Participez à la conversation ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Imran Jiwa, CPA, CA

Imran est directeur, Impact et finances à Active Impact Investments.