Êtes-vous prêt à demander un prêt hypothécaire?

Vous avez trouvé la maison de vos rêves, mais êtes-vous en bonne posture pour obtenir un prêt hypothécaire? Découvrez les critères qui détermineront si vous deviendrez un heureux propriétaire.

Quand on fait une offre d’achat sur une maison, on a habituellement entre 7 et 10 jours pour satisfaire aux conditions, notamment pour obtenir un prêt hypothécaire. Comment faire en sorte qu’un prêteur accède rapidement à votre demande? Les cinq points suivants exposent les critères liés aux dettes et aux revenus qui seront pris en compte pour l’octroi d’un prêt hypothécaire.

Votre dossier de crédit

Les deux principales agences d’évaluation du crédit canadiennes sont Equifax et TransUnion. Vous pouvez commander auprès de chacune un rapport précisant votre cote de crédit. Quand vous le recevez, vérifiez si toutes les données sont exactes. Dans le cas contraire, demandez immédiatement la correction des erreurs. Selon le type de correction, la rectification peut prendre plusieurs mois.

Votre cote de crédit

La plupart des prêteurs exigent une cote de crédit d’au moins 620. Si votre cote est supérieure à ce chiffre, vous obtiendrez peut-être de meilleurs taux ou conditions, comme ne pas avoir à fournir de preuve de revenu (un gros avantage pour certains travailleurs autonomes). Mais si votre cote n’est pas assez élevée, vous pouvez prendre les mesures suivantes :

  • payer vos achats par carte de crédit avant plutôt qu’après l’émission du relevé mensuel
  • payer l’intégralité du solde de vos cartes de crédit
  • limiter le nombre de demandes de prêt auprès de différents prêteurs

Grâce à ces mesures, vous pouvez améliorer votre cote en l’espace de quelques semaines. Pour des changements plus profonds, à plus long terme, effectuez tous vos paiements mensuels à temps, évitez les procédures de recouvrement (et les jugements connexes), et maintenez un minimum de deux sources de crédit pendant au moins deux ans.

Vos dettes

Outre l’hypothèque elle-même, les prêteurs prendront également en compte le montant de vos autres dettes et de vos paiements mensuels obligatoires. Ces autres dettes auront une incidence directe sur le montant du prêt hypothécaire que vous pourrez obtenir. Si vous envisagez de faire d’autres gros achats qui nécessiteront un prêt (par exemple l’achat d’une auto), vous devriez d’abord acheter la maison, puis l’auto. Le prêt-auto peut réduire considérablement votre capacité d’emprunt hypothécaire. Si vous détenez des cartes et des marges de crédit, même si vous ne payez que les intérêts tous les mois, la plupart des prêteurs partiront du principe que votre paiement mensuel équivaut à au moins 3 % du solde impayé, ce qui, encore une fois, peut réduire de beaucoup votre capacité d’emprunt.

Vos revenus

Nombreux sont ceux qui ne réalisent pas que toutes les sources de revenus ne sont pas égales. Tout d’abord, si vous êtes salarié, vous devez occuper votre poste actuel depuis au moins trois mois, hors période probatoire. Vous devrez fournir une lettre d’emploi récente qui énonce au minimum vos heures de travail garanties et votre taux horaire. Les prêteurs ne tiennent pas compte des heures supplémentaires ni des primes pour évaluer votre revenu, sauf si vous démontrez qu’il s’agit d’un revenu régulier à l’aide des formulaires T4 des deux années précédentes. Par ailleurs, certains employeurs ne garantissent pas le nombre d’heures de travail, ce qui peut être problématique au moment de négocier le montant du prêt hypothécaire avec un prêteur.

Dans le cas des travailleurs autonomes, la plupart des prêteurs se fonderont sur le revenu moyen des deux années précédentes indiqué sur les déclarations de revenus. Si vous vous êtes constitué en société, l’établissement de votre revenu aux fins de l’approbation d’un prêt hypothécaire pourrait être plus difficile. Certains prêteurs pourraient accepter qu’un travailleur autonome ne présente pas de preuve de revenu, mais une cote de crédit plus élevée que la normale sera nécessaire, et le taux d’intérêt proposé ne sera probablement pas le plus avantageux.

Votre capacité de payer

La première question qu’on se pose, généralement, est : quel est le prêt hypothécaire maximal que je peux obtenir? Comme le montre ce qui précède, le montant maximal que vous pourrez obtenir sera déterminé selon des critères rigoureux. La plupart des gens communiquent ce chiffre à leur agent immobilier et se mettent à la recherche d’une maison. Mais vous devriez plutôt vous demander combien d’argent vous pouvez vous permettre de débourser selon vos revenus et dépenses réels, et non selon ce que les prêteurs vous permettent d’emprunter. Vous pouvez payer les mensualités aujourd’hui, mais qu’arrivera-t-il en cas de hausse des taux d’intérêt? Les jeunes et les néo-Canadiens ne savent pas nécessairement que les taux d’intérêt de 3 % ne sont pas des taux habituels. Des taux se situant entre 5 et 6 % sont plus réalistes à long terme. Ils ont même déjà été supérieurs à 10 %.

En tenant compte de ces différents éléments, vous serez en mesure de déterminer, tout d’abord, si vous êtes prêt à acheter une maison, et ensuite, dans quelle fourchette de prix. Dans un autre billet, je vous parlerai d’autres facteurs pouvant influer sur votre admissibilité à un prêt hypothécaire.

Poursuivons la conversation

Voilà donc les principaux critères qui déterminent votre capacité à obtenir un prêt hypothécaire. Pour votre part, avez-vous dû remplir d’autres conditions pour obtenir un tel prêt? Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteur dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles des Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada).

À propos de l’auteur

Brian Ludwig

Brian Ludwig est comptable professionnel agrée, planificateur hypothécaire agréé, planificateur financier agréé, et possède son propre cabinet comptable à Regina.