Épargner pour assurer l’avenir de nos enfants

Les parents peuvent assurer l’avenir financier de leurs enfants en investissant de façon continue tout au long de leur vie. Quelles questions faut-il se poser quand on veut cotiser à des régimes d’épargne pour enfants?

Comment épargner efficacement pour assurer l’avenir de mes enfants?

Plusieurs options s’offrent aux familles. L’Agence du revenu du Canada (ARC) propose deux instruments : le régime enregistré d’épargne-études (REEE), pour financer les études futures des enfants, et le régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI), pour assurer la sécurité des personnes admissibles au crédit d’impôt pour personnes handicapées. Les deux régimes fonctionnent à peu près de la même façon, mais sont régis par des limites et des règles différentes.

  • Âge limite : les contributions sont permises jusqu’à ce que le bénéficiaire atteigne 31 ans dans le cas du REEE et 59 ans dans le cas du REEI
  • Plafond des cotisations : les cotisations maximales cumulatives s’établissent à 50 000 $ par bénéficiaire dans le cas du REEE et à 200 000 $ dans le cas du REEI

Pourquoi utiliser les programmes de l’ARC si mes cotisations ne donnent pas lieu à des déductions fiscales?

Les programmes de l’ARC présentent de nombreux avantages. Premièrement, les cotisations à ces régimes peuvent être investies et les revenus de ces placements demeurent non imposables tant qu’ils ne sont pas retirés par le bénéficiaire pour financer ses études (dans le cas du REEE) ou à titre de paiement d’aide à l’invalidité (dans le cas du REEI). Deuxièmement, le gouvernement fédéral bonifie les deux régimes. La Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) correspond à 20 % des cotisations au REEE versées annuellement jusqu’à un maximun de 500 $ par année, jusqu’à ce que le bénéficiaire atteigne 17 ans. Le plafond à vie de la SCEE s’établit à 7 200 $. La Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité (SCEI), elle, correspond à 100 % des cotisations annuelles au REEI jusqu’à concurrence de 1 000 $ par année. Le plafond à vie de la SCEI s’élève à 70 000 $.

Où trouver les fonds pour cotiser régulièrement à un régime d’épargne?

Lorsque c’est possible, versez les prestations fédérales pour enfants et familles dans un régime d’épargne par transfert automatique mensuel. Vous recevez ces prestations mensuellement par dépôt bancaire direct, et votre institution financière peut vous aider à ouvrir un compte d’épargne et à établir les modalités de versement automatique des prestations dans le compte.

Le montant des prestations pour enfants et familles est révisé annuellement après la production de votre déclaration de revenus et de prestations. Vous pouvez vous entendre avec votre institution financière pour modifier, le cas échéant, le montant des versements au régime d’épargne. Vous pouvez changer le montant de vos cotisations en tout temps, ce qui fait du programme une formule d’épargne à la fois souple et pratique.

Ces versements ne grugeront pas votre revenu de travail et d’autres fonds qui servent à payer vos dépenses courantes. Les institutions financières encouragent les dépôts automatiques dans les régimes d’épargne et peuvent vous aider à remplir les formalités d’inscription pour obtenir toutes les subventions gouvernementales associées à ces cotisations. Elles prônent aussi des investissements limités de ces fonds de manière à protéger votre capital tout en vous permettant d’accroître votre épargne.

L’utilisation des prestations et des subventions gouvernementales est un moyen peu coûteux d’épargner pour assurer l’avenir de vos enfants.

Poursuivons la conversation

En épargnant régulièrement de petites sommes tout au long de la vie des enfants, les parents peuvent aisément assurer leur sécurité financière. Quelle somme pouvez-vous actuellement mettre de côté pour constituer cette épargne? Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada).

À propos de l’auteur

Sara Jimenez, CPA, CA, CFF, CFE

Associée, SG LLP Chartered Professional Accountants