Financement participatif 102 : Prendre son envol grâce aux médias sociaux

Dans un premier billet intitulé Financement participatif 101, nous avons vu en quoi consiste ce modèle de financement. Dans ce deuxième billet, Financement participatif 102, vous découvrirez les étapes à suivre si vous songez à faire le saut.

Voici un aperçu des cinq étapes à suivre pour lancer une campagne de financement participatif dans les médias sociaux.

Étape 1 : Établissez une stratégie d’optimisation des médias sociaux

Vous devrez déterminer a) votre public cible et b) sur quelles plateformes de médias sociaux il évolue. Pour la partie a), pensez à votre produit ou service et au groupe qui s’y intéressera le plus : vous y trouverez vos investisseurs. Pour la partie b), n’écartez aucune option – Facebook, LinkedIn et Twitter seront vos alliés – avant de déterminer laquelle convient le mieux.

Étape 2 : Formez une équipe de choc et posez des jalons

Décidez quel membre de votre équipe dirigera la campagne de financement participatif, et qui seront ses collaborateurs. Pensez aux meilleurs ambassadeurs de votre marque, les plus enthousiastes, les plus motivés. Une fois le groupe constitué, déterminez les échéances et les objectifs, pour que chacun puisse passer à l’action et garder le cap. N’oubliez pas de communiquer à l’équipe le calendrier prévu, qui indiquera les jalons à respecter, et d’envoyer des rappels fréquents, afin que les coéquipiers prennent en charge leurs responsabilités.

Étape 3 : Créez un profil qui sort de l’ordinaire

  1. Choisissez des photos convaincantes, soignées, qui dégagent une grande authenticité – et qui rendent justice à votre produit ou service.
  2. Attirez l’attention du lecteur : créez un slogan percutant et un message de présentation accrocheur.
  3. Décrivez clairement les conditions de la campagne de financement. Évitez toute confusion, toute ambiguïté.

Il est essentiel que le profil de financement inspire confiance, qu’il donne une impression d’authenticité et de légitimité, à défaut de quoi les investisseurs potentiels pourraient n’y voir qu’une fraude.

Étape 4 : Multipliez les interventions pour rayonner

Multipliez les interventions dans les médias sociaux pour promouvoir votre profil et élargir votre auditoire. Publiez régulièrement des billets et des messages, en mettant l’accent sur ce qui vous distingue.

Mais attention! Trouvez le juste milieu : brillez, certes, mais évitez d’en faire trop. Parfois, l’éclat d’une marque lancée en fanfare se ternit vite. Et voilà que les rêves s’évanouissent en fumée.

Étape 5 : Lancez la campagne

Vous pourrez ensuite passer à l’essentiel : réunir les fonds! La dernière étape consiste à obtenir le financement recherché. Si vous avez travaillé avec rigueur aux quatre étapes précédentes, tout devrait bien se passer.

Voilà donc les cinq étapes qui vous aideront à mettre en œuvre une campagne de financement participatif prometteuse.

Comme pour tout autre projet, il est sage de bien se préparer. On évite ainsi de buter sur des obstacles imprévus plus tard au cours de la campagne.

Soulignons que le financement participatif est un domaine où la concurrence fait rage. Si vous voulez obtenir les résultats espérés, il faudra vous investir à fond pour communiquer l’essentiel et créer une campagne qui se démarque. Voyez grand. On dit que la fortune sourit aux audacieux. Alors, à vous de prendre votre envol!

Poursuivons la conversation

Aimeriez-vous nous faire part d’une de vos réussites en financement participatif? Devenez une source d’inspiration en présentant vos succès. Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada).

À propos de l’auteur

Romi-Lee Sevel, CPA, CA

Romi-Lee Sevel a travaillé dans la prestation de services de comptabilité et de certification à des sociétés fermées. Passionnée de l’enseignement de la comptabilité, elle a occupé pendant plus de six ans divers postes dans ce domaine. Elle donne actuellement des cours de comptabilité générale à l’Université York et elle agit à titre de facilitatrice pour divers modules du Programme de formation professionnelle des CPA. Impliquée dans le service à la collectivité, elle possède de nombreuses années d’expérience de bénévolat dans divers postes de direction; elle s’intéresse tout particulièrement au mentorat des étudiants CPA, dont elle s’occupe depuis la création du programme de mentorat CPA. Cette année, elle a été membre du groupe de travail de CPA Ontario intitulé Mentor champion workgroup.