Financement participatif 101 : De quoi s’agit-il, au juste?

Le financement participatif est devenu l’un des sujets de l’heure. Vous avez l’impression que tout le monde en parle, mais vous restez à la traîne. Pourtant, vous êtes vraiment curieux de savoir ce qu’on entend exactement par financement participatif.

Installez-vous confortablement, nous allons démystifier le financement participatif. Je vais vous expliquer de quoi il s’agit pour que vous puissiez, lorsque le sujet viendra sur le tapis, vous mêler activement à la conversation au lieu de vous en détourner.

Soyons clairs : le financement participatif n’est pas un nouveau concept. Ce qui est nouveau, c’est la version moderne du concept, qui a explosé sur plusieurs plateformes de médias sociaux, notamment sur Facebook et Twitter. C’est probablement là que vous avez vu des demandes de financement, et cela a éveillé votre curiosité.

Le financement participatif, c’est essentiellement le financement d’un projet au moyen d’une collecte de fonds auprès d’un grand nombre de personnes que l’on connaît, ou pas.

Est-ce à dire que des gens donnent de l’argent pour financer des projets menés par de parfaits étrangers?!

Je savais que vous poseriez la question. La plupart du temps, la réponse est non.

Ceux qui investissent dans un projet d’entreprise, ou autre, au moyen du financement participatif le font parce qu’ils croient en l’idée ou au concept qui sous-tend le projet en question. Il peut s’agir d’un projet novateur ou unique, et les gens qui y croient suffisamment peuvent avoir envie de le soutenir. Mais il est probable qu’ils voudront quelque chose en échange, et cette contrepartie peut prendre différentes formes :

  1. Une récompense (on parle de financement participatif avec récompense) : En échange de votre apport au projet, on vous donne un cadeau, ce qui peut être un échantillon du produit fabriqué, ou encore un objet sans rapport avec le projet, comme une carte-cadeau ou un article promotionnel. Il peut aussi s’agir d’une récompense non matérielle, comme une invitation au lancement privé du produit ou du service créé dans le cadre du projet, ou l’accès en primeur au produit ou au service en question.
  2. Une participation dans l’entreprise (on parle de financement participatif en capital) : Votre récompense prend la forme de l’obtention d’une petite part des capitaux propres de l’entreprise.
  3. Des intérêts, en plus du recouvrement du capital (on parle de financement participatif par emprunt) : Dans ce cas, vous prêtez des fonds à un projet et vous vous attendez à recevoir des intérêts et à ce que le capital vous soit remboursé.

Les types particuliers de financement participatif utilisés dépendent de différents facteurs comme le montant du financement requis, le caractère urgent du projet, la perspective de bénéficier d’une option non traditionnelle de financement et la volonté ou non de se départir de la propriété du projet.

Et puis, bien sûr, il y a des êtres charitables qui ne veulent aucune contrepartie et qui n’hésitent pas à donner dans le cadre de financements participatifs sous forme de dons, lesquels ne sont assortis d’aucune récompense. Naturellement, ce type de financement participatif sert souvent à des campagnes de collecte de fonds pour des causes caritatives.

Donc, maintenant que vous savez de quoi il retourne, vous n’aurez plus à rester à l’écart de ces conversations interminables sur la question. C’est peut-être même vous qui lancerez le sujet du financement participatif à la prochaine activité de réseautage ou à la prochaine sortie au restaurant. Qui sait, vous pourriez même avancer une petite somme en réponse à la prochaine demande de financement que vous verrez sur les médias sociaux?

Poursuivons la conversation

La notion de financement participatif vous laisse-t-elle perplexe ou maîtrisez-vous suffisamment la question pour comprendre la frénésie qui s’est emparée des médias sociaux? Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada).

À propos de l’auteur

Romi-Lee Sevel, CPA, CA

Romi-Lee Sevel a travaillé dans la prestation de services de comptabilité et de certification à des sociétés fermées. Passionnée de l’enseignement de la comptabilité, elle a occupé pendant plus de six ans divers postes dans ce domaine. Elle donne actuellement des cours de comptabilité générale à l’Université York et elle agit à titre de facilitatrice pour divers modules du Programme de formation professionnelle des CPA. Impliquée dans le service à la collectivité, elle possède de nombreuses années d’expérience de bénévolat dans divers postes de direction; elle s’intéresse tout particulièrement au mentorat des étudiants CPA, dont elle s’occupe depuis la création du programme de mentorat CPA. Cette année, elle a été membre du groupe de travail de CPA Ontario intitulé Mentor champion workgroup.