Initiation à la comptabilité pour entrepreneurs - Partie 1

Une comptabilité rigoureuse est essentielle à la réussite de toute entreprise. Découvrez ce que vous devez savoir sur la comptabilité de base.

Pour bâtir une entreprise prospère, vous devez faire une tenue de livres rigoureuse. Celle-ci permet au propriétaire :

  • d’évaluer la performance et la santé financière de l’entreprise
  • de gérer efficacement les flux de trésorerie
  • d’exercer un contrôle sur les décisions de vente et d’achat 
  • de réduire au minimum le coût d’un audit des états financiers en vue d’un emprunt 
  • de respecter les obligations fiscales et de faciliter les vérifications de l’Agence du revenu du Canada
  • d’élaborer des objectifs et des budgets liés à la croissance

Suivez les étapes suivantes pour mettre en place un processus comptable efficace.

Choix d’un logiciel comptable

Divers logiciels de comptabilité sont offerts sur le marché, allant des logiciels traditionnels sur ordinateur aux logiciels en ligne, qui sont parfois accessibles par des applications Android et Apple. QuickBooks, Sage, AccountEdge, Wave et Kashoo, qui comportent divers modèles comptables, sont couramment utilisés par les petites entreprises canadiennes. 

On recommande de choisir le logiciel qui correspond le mieux au profil et aux besoins de l’entreprise, plutôt que le logiciel le plus complet. Tenez compte de facteurs comme le coût, la convivialité, le service à la clientèle et la compatibilité avec le système informatique en place. 

Vous pouvez aussi confier la tenue de livres à un cabinet externe.

Ouverture d’un compte bancaire d’entreprise

Il est crucial d’avoir un compte personnel et un compte d’entreprise distincts pour les raisons suivantes : 

  • Professionnalisme : vous bâtissez votre marque d’entreprise et présentez une image professionnelle à vos clients et fournisseurs. 
  • Protection juridique : vous protégez vos actifs personnels des dettes de l’entreprise. 
  • Efficacité : vous gagnez beaucoup de temps lorsque vous n’avez pas à séparer ultérieurement les produits et les charges de l’entreprise de vos opérations personnelles.
  • Clarté : dans le cas d’un audit des états financiers ou d’une vérification fiscale, il est plus facile de produire les pièces justificatives à remettre à l’auditeur.

Recourez aux chèques et aux virements en ligne le plus souvent possible. Ces méthodes sont plus sûres que le paiement en argent comptant et produisent une preuve bien utile en cas de différend. 

Rapprochement des comptes bancaires

Les opérations bancaires doivent être enregistrées quotidiennement pour faire en sorte que les livres soient exacts et à jour. Il faut notamment enregistrer l’émission d’un chèque ou le dépôt d’une somme d’argent. Le rapprochement bancaire, soit la comparaison des documents comptables et des relevés bancaires pour en vérifier l’exactitude, doit être fait chaque mois. Il permet de déceler des erreurs et des opérations inhabituelles qui pourraient indiquer une fraude.

Suivi des créances clients 

Les créances clients regroupent les factures envoyées par l’entreprise à ses clients pour des biens vendus ou des services rendus. Si l’entreprise a des créances, c’est que les clients ont le droit de payer après la date de la vente. À mesure que le volume des ventes augmente, le propriétaire d’entreprise doit surveiller les créances clients au moyen d’un rapport chronologique où figurent les montants dus.

Ce rapport permet de faire le suivi des montants recouvrés et en souffrance, donc de maintenir ainsi un bon flux de trésorerie. Par conséquent, la saisie des factures de vente dans votre logiciel comptable à mesure qu’elles sont émises est une étape critique de la gestion des créances clients. 

Suivi des comptes fournisseurs 

À l’opposé des créances clients, les comptes fournisseurs regroupent les factures impayées pour des biens ou des services achetés par l’entreprise à des fournisseurs. Ce sont des obligations (passifs) que l’entreprise doit remplir. Faire un suivi régulier des comptes fournisseurs au moyen d’un rapport chronologique optimise les flux de trésorerie et favorise le respect des échéances de paiement. C’est aussi une façon de bâtir un bon dossier de crédit pour votre entreprise. 

Maintenant que vous connaissez les principales étapes menant à la mise en place d’un processus comptable efficace (choisir un logiciel, ouvrir un compte bancaire d’entreprise, faire le suivi des créances clients et des comptes fournisseurs), passons à la fiscalité (salaires, impôt et TVH/TVQ). C’est le sujet que nous traiterons dans la deuxième partie de ce billet.

Poursuivons la conversation

Avez-vous déjà fondé une entreprise ou contribué à sa croissance? Avec le recul, les choses auraient-elles été plus faciles si vous aviez suivi un processus de tenue de livres plus rigoureux? Faites-nous part de vos réflexions et conseils.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada. Le présent article n’est publié qu’à des fins d’information et ne constitue ni une offre ni une sollicitation d’achat. Les renseignements contenus dans l’article sont jugés dignes de confiance, mais leur exactitude ne peut être garantie. Il est fortement recommandé aux lecteurs d’obtenir l’avis d’un professionnel avant de prendre une décision à la lumière des renseignements fournis dans le présent article.

À propos de l’auteur

Calvin Wang, CPA, CA, M.A. (économie)

Calvin Wang est conseiller principal au service d’audit et de certification de Fuller Landau, un cabinet de services de comptabilité, de fiscalité et de conseils de taille moyenne ayant des bureaux à Toronto et à Hamilton. M. Wang possède de l’expérience en prestation de services à des sociétés fermées et à des organismes sans but lucratif. Il est aussi facilitateur et animateur pour le Programme de formation professionnelle des CPA. Dans ses temps libres, il fait du bénévolat et s’intéresse à l’aviation.