Choisir un établissement de soins de longue durée

Voici une marche à suivre qui vous aidera durant cette étape éprouvante pour vous et vos proches.

Au fil des ans, plusieurs membres de ma famille ont eu besoin de soins de longue durée. Tout récemment, mon beau-père a dû séjourner pendant un mois dans un hôpital de soins de courte durée. À sa sortie, il a eu besoin de soins à temps plein.

Pour choisir l’établissement le mieux adapté à sa situation, nous avons suivi une démarche par étapes qui tient compte de plusieurs facteurs. Ainsi, il nous a été plus facile de trouver l’établissement de soins de longue durée qui convenait le mieux à chaque membre de notre famille.

Étape 1 : Définir les besoins

Déterminez la nature des besoins du proche :

  • soins infirmiers spécialisés quotidiens (personne alitée ou nécessitant des soins infirmiers quotidiens)
  • logement avec assistance (aide pour certaines activités de la vie quotidienne)
  • soins spécialisés, par exemple pour les personnes atteintes de démence ou de la maladie d’Alzheimer  

Les questions suivantes vous permettront de cerner plus précisément les établissements de soins de longue durée qui offrent les services requis.

Besoins liés à l’état physique

  • Le proche a-t-il besoin d’assistance pour les activités de la vie quotidienne (pour s’habiller, pour préparer ses repas par exemple)?
  • A-t-il besoin d’assistance pour se laver?
  • Se nourrit-il par voie orale (si oui, a-t-il besoin d’assistance?) ou par intubation?
  • A-t-il besoin d’une canne, d’une marchette ou d’un fauteuil roulant pour se déplacer?
  • A-t-il besoin d’assistance pour se déplacer en fauteuil roulant?
  • Est-il confiné au lit?
  • Est-il incontinent?
  • A-t-il des problèmes de santé? Si oui, quels sont les besoins qui en découlent?
  • A-t-il besoin de médicaments?
  • A-t-il besoin de traitements spéciaux?

Besoins liés au comportement

  • Le proche a-t-il reçu un diagnostic de démence ou de maladie d’Alzheimer?
  • A-t-il des comportements agressifs?
  • Est-il cohérent?
  • Est-il conciliant?
  • Est-il en mesure d’exprimer des besoins?
  • A-t-il des problèmes de santé mentale? Si oui, de quel type d’assistance a-t-il besoin?

Cette liste n’est pas exhaustive. Il importe donc de bien cerner la situation particulière du proche. Le Guide to Seniors Housing in Canada vous aidera à prendre une décision éclairée.

Étape 2 : Évaluer la capacité de payer

La prestation des soins de longue durée est assurée par une combinaison d’organismes publics, privés, sans but lucratif et religieux. En règle générale, les provinces financent les soins infirmiers, les soins personnels, les programmes et la nourriture. Les résidents assument les frais d’hébergement, qui peuvent varier de 900 $ à 5 000 $ par mois, selon la province, le type d’hébergement et l’aide financière offerte (le coût des soins de santé privés à domicile varie de 12 $ à 90 $ l’heure). Il faut ajouter à cela le coût de divers biens et services (télévision payante, salon de coiffure, vêtements, articles de toilette, lunettes, appareils auditifs, produits pharmaceutiques, soins dentaires, transport, etc.). Il est donc essentiel d’établir un budget pour évaluer la capacité de payer les soins de longue durée requis.

Si le proche doit assumer ces coûts, son budget pourrait comprendre des rentrées de diverses sources :

  • prestations de retraite (régime provincial de retraite, Régime de pensions du Canada, Sécurité de la vieillesse, régime de l’employeur)
  • revenu d’un REER
  • revenu de placement (intérêts et dividendes)
  • assurance soins de longue durée
  • produit de la vente de la maison
  • revenus provenant d’autres sources

Il importe d’intégrer au budget toutes les dépenses qui ne sont pas mentionnées plus haut, comme les acomptes provisionnels d’impôt.

Si vous devez assumer ces coûts vous-même, notre billet de blogue Établir un budget pour un grand événement de la vie pourrait vous être utile.

Étape 3 : Choisir un établissement de soins de longue durée

La dernière étape consiste à choisir l’établissement de soins de longue durée, et ce n’est pas toujours facile. L’important est de vous assurer que la qualité des soins répond aux besoins du proche et à vos attentes. Vous pouvez commencer par consulter la page Comment faire une demande de soins de longue durée? du site Web du gouvernement du Canada, qui vous donne accès à un répertoire des ressources offertes dans votre province.

Ces renseignements et une liste de contrôle, comme celle préparée par le Centre d’accès aux soins communautaire du Nord-Ouest (p. 3, en anglais), vous aideront à mieux cibler votre recherche et à choisir l’établissement qui convient le mieux au proche.

Poursuivons la conversation

Avez-vous déjà cherché un établissement de soins de longue durée pour un membre de votre famille? Si oui, quels facteurs jugez-vous importants dans le choix d’un établissement? Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Kathy Lempert, CPA, CGA

Kathy Lempert, CPA, CGA, a fondé son propre cabinet de services-conseils en stratégie et gestion d’entreprises. Elle possède une vaste expérience dans les secteurs aérospatial, médical, immobilier, pharmaceutique, des télécommunications et de la fabrication, notamment en gestion de développement de logiciels, en gestion des opérations de trésorerie, en élaboration de politiques, de processus et de procédures, en amélioration des processus d’affaires, et en élaboration de plans d’affaires et de budgets. En 2014, Mme Lempert a cofondé un organisme de bienfaisance, les Programmes résidentiels Kehilla Montréal, dont la mission est de fournir diverses solutions de logement abordables visant à briser le cycle de la pauvreté. Elle a également siégé à plusieurs conseils d’administration d’organismes de bienfaisance, et a été la trésorière d’une importante association caritative de Montréal.