L’inégalité des revenus se creuse dans les plus grandes villes canadiennes

L’inégalité croissante des revenus est un phénomène urbain qui touche principalement nos grandes villes. Francis Fong, économiste en chef de CPA Canada, analyse ce problème dans un article du Globe and Mail.

Le taux d’urbanisation du Canada est l’un des plus élevés du monde développé. Plus de quatre Canadiens sur cinq vivent dans des zones urbaines. Pour la population, il y a des avantages indéniables à vivre en ville, mais on craint que le rythme de la croissance urbaine soit insoutenable.  

L’augmentation en flèche des prix des logements est supérieure à celle des revenus dans de nombreuses grandes villes, dont Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary. En fait, sans surprise, notre étude révèle que c’est dans les quatre plus grandes villes du pays que l’inégalité des revenus se creuse le plus rapidement.

Francis Fong, économiste en chef de CPA Canada, examine de plus près ce problème dans un article publié dans The Globe and Mail.