CPA Canada Tendances conjoncturelles : l’optimisme à l’égard de l’économie continue à chuter

Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’optimisme à l’égard de l’économie canadienne affiche encore une tendance à la baisse.

Toronto, le 7 mai 2019Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’optimisme à l’égard de l’économie canadienne affiche encore une tendance à la baisse.

Au cours du premier trimestre de 2019, seuls 22 % des comptables professionnels occupant des postes de dirigeants interrogés dans le cadre du sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles se sont dits optimistes quant à la performance de l’économie canadienne au cours des 12 prochains mois. C’est moins qu’au quatrième trimestre de 2018 (26 %). Il s’agit d’un recul important, car ce pourcentage était de 34 % il y a environ un an. En fait, la dernière fois où le niveau d’optimisme était de 21 % remonte au troisième trimestre de 2016.

Le pourcentage de répondants qui se disent pessimistes quant aux perspectives de l’économie est de 31 % (par rapport à 35 % au T4 2018). Ils sont 47 % à se dire ni optimistes ni pessimistes et à rester dans l’expectative (comparativement à 39 % au trimestre précédent).

Pour les répondants, voici les trois principaux obstacles à la croissance de l’économie du pays :

  • l’incertitude qui plane sur l’économie canadienne (22 %, une hausse marquée par rapport aux 15 % enregistrés au T4 2018);
  • les sentiments de protectionnisme commercial aux États-Unis (17 %);
  • la situation économique aux États-Unis (9 %).

« Le fait que les dirigeants d’entreprise soient de plus en plus pessimistes rend compte de l’assombrissement des perspectives à court terme de l’économie canadienne, souligne Joy Thomas, présidente et chef de la direction de CPA Canada. La croissance économique a considérablement ralenti au cours de la dernière année, et l’incertitude liée au contexte politique mondial ne fait que continuer à plomber les perspectives. »

Constatations sur l’entreprise des répondants

En revanche, pratiquement la moitié (49 %) des répondants sont optimistes envers les perspectives de leur entreprise pour les 12 prochains mois. Ils sont 62 % à prévoir une hausse du chiffre d’affaires, 55 % à prévoir une hausse du bénéfice et 42 % à s’attendre à une augmentation du nombre d’employés (alors qu’ils étaient 39 % au T4 2018).

Questions relevant du fédéral

Le dernier budget fédéral n’a prévu aucune date cible pour le retour à l’équilibre budgétaire, ce que 80 % des répondants auraient pourtant souhaité. Parmi ceux qui jugent cette question prioritaire, 74 % pensent que le gouvernement indiquerait ainsi s’être doté d’un plan budgétaire, et 53 % estiment qu’un plan détaillé pour le retour à l’équilibre budgétaire contribuerait à renforcer la confiance des entreprises.

Le régime fiscal du Canada est une autre question sur laquelle il faut se pencher, selon les dirigeants d’entreprise. Presque 7 répondants sur 10 (68 %) trouvent que les partis politiques devraient, dans leur programme électoral, prendre un engagement à l’égard d’une révision complète du régime fiscal canadien.

« Tout indique, explique Joy Thomas, qu’une telle révision serait avantageuse pour de nombreux Canadiens, car elle permettrait de jeter les bases d’un régime fiscal plus simple, plus équitable, plus efficient et plus concurrentiel à l’échelle internationale. »  

CPA Canada croit que la politique fiscale constitue un levier essentiel à l’atteinte des objectifs socio-économiques clés. Aussi demande-t-elle depuis longtemps au gouvernement de procéder à une révision en profondeur du régime fiscal – exercice qui n’a pas été fait depuis plusieurs dizaines d’années.

Méthodologie

Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles est fondé sur un sondage commandé par CPA Canada et mené par Nielsen. Il fait état des points de vue qu’ont, sur divers aspects du monde des affaires, les comptables professionnels occupant des postes de direction dans des sociétés à capital ouvert ou fermé.

Le rapport du premier trimestre de 2019 est le fruit d’un sondage effectué par courriel, auquel ont répondu 396 personnes sur les 4192 qui, selon les dossiers de CPA Canada, occupent des postes de haut niveau (tels que chef des finances, chef de la direction, chef de l’exploitation et autres postes de dirigeants). Le taux de réponse a été de 12,7 %. La marge d’erreur associée à ce type d’enquête est de ±4,6 %, au niveau de confiance de 95 %. Plus d’informations sur le calcul du taux de réponse sont disponibles dans la fiche d’information du sondage. Le sondage a eu lieu du 9 au 26 avril 2019.

Une fiche d’information est disponible en ligne à cpacanada.ca/tendancesconjoncturelles.