Volatilité du revenu : la menace plane sur un tiers des Canadiens, selon CPA Canada

La volatilité du revenu s’accompagne d’une insuffisance des connaissances et des capacités financières, souvent couplée à un sentiment d’impuissance, selon des recherches novatrices menées par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada). Si cette corrélation semble couler de source, les recherches antérieures sur la prévalence de l’instabilité du revenu au Canada et ses liens avec les comportements financiers étaient rares.

Toronto, 28 février 2019 – La volatilité du revenu s’accompagne d’une insuffisance des connaissances et des capacités financières, souvent couplée à un sentiment d’impuissance, selon des recherches novatrices menées par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada). Si cette corrélation semble couler de source, les recherches antérieures sur la prévalence de l’instabilité du revenu au Canada et ses liens avec les comportements financiers étaient rares.

Selon le rapport d’enquête Les dangers de vivre d’une paye à l’autre : La relation entre volatilité du revenu et insécurité financière, plus d’un tiers des Canadiens signalent une instabilité de leur revenu mensuel, pour la source de l’argent ou le montant reçu, ou les deux. Ces oscillations aléatoires font peser sur eux un risque accru de catastrophe financière et rendent plus difficile la prise de précautions courantes, comme l’établissement d’un budget ou l’épargne. 

Certes, le phénomène de la volatilité du revenu n’est pas nouveau. Des métiers anciens, comme celui de pêcheur ou de fermier, vont de pair avec des rentrées imprévisibles, qui fluctuent tout au long de l’année. L’évolution récente du marché du travail vers des emplois à court terme axés sur des tâches précises ne vient pas améliorer les choses. L’« économie de la pige » fait régner la précarité : un nombre croissant de Canadiens ignorent d’où proviendra leur prochaine paye et à combien elle se chiffrera.     

 

D’après l’étude, les gens dont le revenu varie ont du mal à faire le suivi de leurs finances et à planifier. Ils trouvent plus difficile de joindre les deux bouts que ceux qui ont un revenu peu élevé, mais qui savent combien ils vont recevoir et quand.

 

De plus amples recherches s’imposent, mais les auteurs du rapport de CPA Canada recommandent déjà que les pouvoirs publics, les institutions financières et les acteurs de la formation en littératie financière élaborent de nouvelles approches pour épauler les Canadiens dont les flux de revenus sont instables. Il faut arrêter de se focaliser uniquement sur le revenu global, souligne Francis Fong, économiste en chef à CPA Canada. « Nous avons besoin de programmes et de stratégies qui aident les gens à compter sur des revenus plus réguliers, ou qui les arment mieux pour affronter les problèmes et les incertitudes liés à la volatilité du revenu. »

Pour en savoir plus sur le travail de CPA Canada en matière de littératie financière, visitez le site www.cpacanada.ca/litteratiefinanciere. Nous vous invitons aussi à télécharger le rapport d’enquête : Les dangers de vivre d’une paye à l’autre : La relation entre volatilité du revenu et insécurité financière