Enquête de CPA Canada : les Canadiens très préoccupés par la fraude

D’après une nouvelle enquête menée pour le compte de Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), le vol d’identité et la fraude constituent de grands sujets d’inquiétude pour les Canadiens.

Le 21 février 2019 – D’après une nouvelle enquête menée pour le compte de Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), le vol d’identité et la fraude constituent de grands sujets d’inquiétude pour les Canadiens.

En effet, dans le cadre de l’Enquête de CPA Canada sur la fraude 2019, sept répondants sur dix se sont dits plus préoccupés par la fraude aujourd’hui qu’il y a cinq ans. Pratiquement la même proportion des répondants (69 %) se sont dits préoccupés par le vol d’identité.

Cela dit, même si la majorité des Canadiens connaissent le vol d’identité (86 %), la fraude par carte de crédit (86 %) et la fraude par courriel ou par télémarketing (79 % et 73 %, respectivement), ils sont beaucoup moins au fait des autres types de fraude. Tout particulièrement, les dangers que représentent la fraude par téléphone cellulaire, la fraude par loterie et la fraude hypothécaire leur sont pour ainsi dire étrangers.

Plus de la moitié (53 %) des répondants ont dit avoir fait l’objet d’une tentative de fraude par courriel, et 44 % des répondants ont déjà reçu un appel d’un démarcheur téléphonique aux intentions frauduleuses.

Autre résultat intéressant : presque un répondant sur cinq (19 %) s’est dit conscient d’avoir déjà été victime de fraude par carte de crédit. Pas étonnant, donc, que certains Canadiens, par crainte que leurs comptes soient piratés, refusent d’utiliser leur carte de crédit (39 %) ou de débit (36 %) chez certains commerçants ou établissements. La protection des renseignements personnels est une autre source d’inquiétude pour les répondants. Soixante pour cent (60 %) d’entre eux croient que les entreprises avec lesquelles ils traitent sont vulnérables aux cyberattaques. En fait, seulement 39 % des répondants pensent que les entreprises avec lesquelles ils traitent en font assez pour protéger les renseignements personnels de leurs clients. En conséquence, 65 % des répondants prennent davantage de mesures pour se protéger contre la fraude.

« On ne peut que se réjouir de la vigilance des Canadiens, a déclaré Doretta Thompson, chef du développement de la littératie financière à CPA Canada. Malgré les avancées technologiques qui nous facilitent la tâche comme l’identification par empreinte digitale, la reconnaissance vocale et la reconnaissance faciale, nous ne pouvons pas baisser la garde. La fraude constitue une menace constante et chacun d’entre nous doit rester aux aguets. »

Bon nombre de répondants ont dit examiner leurs relevés bancaires chaque mois (86 %), déchiqueter les documents contenant des renseignements personnels avant de les jeter (79 %) et composer leur NIP au GAB ou à la caisse en couvrant de la main le pavé numérique (71 %) – mais il y a encore des progrès à faire sur le plan de la protection.Les Canadiens accèdent à Internet sur leurs ordinateurs portables personnels, leurs ordinateurs de bureau, leurs téléphones mobiles ou leurs tablettes, mais devraient faire preuve de davantage de prudence, selon l’enquête. Si les réseaux Wi-Fi personnels sont généralement sécuritaires, les réseaux publics, eux, peuvent représenter un danger et seulement 18 % des répondants disent utiliser un réseau privé virtuel (VPN) pour protéger leurs renseignements. Comme un grand nombre de Canadiens effectuent des achats en ligne (76 %), ont recours aux services bancaires en ligne (75 %) et utilisent les médias sociaux (69 %), il importe qu’ils soient au fait des meilleures pratiques à appliquer pour se protéger de la fraude.

Autres points saillants de l’enquête :

  • 61 % des répondants mémorisent leurs mots de passe;
  • 24 % des répondants écrivent leurs mots de passe sur un bout de papier;
  • 18 % des répondants utilisent l’identification par empreinte digitale;
  • 15 % des répondants ne fournissent jamais d’information financière en ligne;
  • un grand nombre de répondants croient que leur adresse domiciliaire (63 %) ou leur date de naissance (62 %) se trouvent en ligne;
  • un petit nombre de répondants croient que leur voix (15 %) et leurs empreintes digitales (14 %) se trouvent en ligne;
  • environ un tiers des répondants savent que, selon la nouvelle législation fédérale, les organisations sont tenues de signaler les atteintes à la sécurité des données au Commissariat à la protection de la vie privée;
  • les Canadiens tirent leur information sur la fraude de diverses sources, dont les médias d’information (54 %), leur famille et leurs amis (46 %) et les institutions financières (43 %).

« Les Canadiens doivent demeurer prudents et s’informer activement pour savoir déjouer les stratagèmes des fraudeurs, a ajouté Mme Thompson. C’est pourquoi nous cherchons à donner aux Canadiens les ressources nécessaires pour bien comprendre les divers types de fraudes et s’en protéger. CPA Canada est une source d’information fiable et impartiale en la matière. »

L’Enquête de CPA Canada sur la fraude 2019 a été menée par Nielsen au moyen d’un sondage en ligne réalisé à l’échelle nationale entre le 18 et le 28 janvier 2019, auprès d’un échantillon aléatoire de 2 009 Canadiens de 18 ans et plus faisant partie du panel en ligne de la maison de sondage. Vous trouverez un document d’information sur l’enquête à cpacanada.ca/fraude2019.