Enquête de CPA Canada sur la fraude : Les Canadiens préoccupés par le vol d’identité et les risques liés à la protection des renseignements personnels

Selon l’enquête annuelle sur la fraude commandée par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), la crainte du vol d’identité s’accroît au sein de la population canadienne, tandis que la confiance dans les efforts déployés par les entreprises du pays pour assurer la protection des renseignements personnels se détériore.

TORONTO, le 7 mars 2018 – Selon l’enquête annuelle sur la fraude commandée par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), la crainte du vol d’identité s’accroît au sein de la population canadienne, tandis que la confiance dans les efforts déployés par les entreprises du pays pour assurer la protection des renseignements personnels se détériore.

Plus de sept répondants sur dix (71 %) affirment que le vol d’identité les préoccupe, une hausse par rapport à l’an dernier (66 %). Environ trois quarts des personnes interrogées (76 %), contre 73 % en 2017, déclarent craindre que les entreprises canadiennes soient vulnérables aux cyberattaques visant les renseignements personnels. Les répondants sont par ailleurs moins nombreux cette année (68 %, par rapport à 72 % l’an dernier) à penser que les entreprises canadiennes font généralement tout leur possible pour protéger les renseignements personnels de leurs clients.

De plus, près de quatre répondants sur dix (39 %) disent craindre que leurs renseignements personnels aient été compromis.

« Les activités en ligne occupent une place croissante dans la vie des Canadiens. Pour les entreprises, des difficultés importantes associées à la collecte, à la gestion et à la protection des données se posent, explique Doretta Thompson, directrice, Responsabilité sociétale, à CPA Canada. Dans notre économie en perpétuelle évolution, les changements sont rapides, et la fraude constitue une menace constante. Nous recommandons vivement aux gens de prendre toutes les mesures possibles pour se protéger contre la fraude. »

Selon les résultats de l’enquête, 68 % des répondants croient que les méthodes de paiement électronique, comme le fait de passer une carte de débit ou de crédit devant un lecteur ou l’utilisation d’applications pour téléphones intelligents, facilitent la fraude. Par ailleurs, 40 % des personnes interrogées sont mal à l’aise d’effectuer des achats en ligne.

« Tenez-vous-en aux sites Web et aux systèmes de traitement des paiements dignes de confiance. Et veillez à consulter régulièrement vos relevés de comptes bancaires et de cartes de crédit pour vérifier qu’aucune transaction surprise n’y figure, suggère Mme Thompson. Vous êtes la personne le mieux placée pour protéger vos données. Faites preuve d’une extrême prudence quant aux renseignements personnels que vous transmettez en ligne : les fraudeurs sont toujours à l’affût. »

De fait, 35 % des répondants, soit presque la même proportion que l’année dernière, disent avoir déjà été victimes de fraude financière. Les fraudes visant une carte de crédit (75 %) et celles visant une carte de débit (24 %) demeurent les deux types de fraude les plus courants.

Pour aider les consommateurs à détecter, à éviter et à dénoncer les activités frauduleuses, CPA Canada a publié un guide intitulé Votre argent et vous : Comment vous protéger contre la fraude et l’usurpation d’identité, que l’on peut commander à cpacanada.ca/publicationslitteratiefinanciere.

Le mois de mars est le Mois de la prévention de la fraude au Canada. Les fraudes avérées ou présumées peuvent être signalées au Centre antifraude du Canada (centreantifraude.ca ou, sans frais, 1-888-495-8501).

L’Enquête de CPA Canada sur la fraude 2018 a été menée par Nielsen au moyen d’un sondage téléphonique réalisé à l’échelle nationale entre le 7 et le 18 février 2018 auprès d’un échantillon aléatoire de 1 000 Canadiens de 18 ans et plus. La marge d’erreur est de ±3,1 %, 19 fois sur 20.

Un document d’information est disponible en ligne à cpacanada.ca/fraude.