Publication d’un livre blanc sur la chaîne de blocs et son incidence sur l’audit et la certification

La chaîne de blocs pourrait-elle changer la donne dans le domaine de l’audit et de la certification? Cela est bien possible, selon un livre blanc récemment publié par les organisations professionnelles comptables nationales du Canada et des États-Unis, à savoir Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) et l’American Institute of CPAs (AICPA), en collaboration avec l’Université de Waterloo.

TORONTO, le 15 mars 2018 – La chaîne de blocs pourrait-elle changer la donne dans le domaine de l’audit et de la certification? Cela est bien possible, selon un livre blanc récemment publié par les organisations professionnelles comptables nationales du Canada et des États-Unis, à savoir Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) et l’American Institute of CPAs (AICPA), en collaboration avec l’Université de Waterloo.

Dans le document intitulé La technologie de la chaîne de blocs et son incidence potentielle sur la profession d’auditeur et de certificateur, on examine l’incidence potentielle de cette technologie sur l’audit des états financiers, de même que les nouveaux services de certification qui pourraient voir le jour et les nouveaux rôles que les CPA pourraient être appelés à jouer. Le livre blanc a été rédigé par des experts de la chaîne de blocs des divisions d’audit et de certification et de consultation de Deloitte aux États-Unis, ainsi que par des experts de Deloitte Canada, de CPA Canada, de l’AICPA et de l’Université de Waterloo.

Selon les auteurs, « il serait surprenant que les chaînes de blocs viennent remplacer le jugement des CPA auditeurs. Toutefois, les CPA auditeurs doivent surveiller l’évolution de la technologie de la chaîne de blocs, car elle aura une incidence sur les systèmes informatiques de leurs clients. [Ils devront aussi] travailler avec des experts pour évaluer les risques techniques complexes qui y sont associés. Par ailleurs, les CPA auditeurs devront tenter de voir comment tirer profit de l’adoption de la technologie de la chaîne de blocs par leurs clients pour améliorer la collecte des données au cours de leur audit [et] se demander si cette technologie peut leur permettre de créer des routines d’audit automatisées ».

« Les changements vont se produire rapidement », estime Gord Beal, vice-président, Recherche, orientation et soutien de CPA Canada. « Pour prospérer dans ce contexte, nos membres et les organisations auxquelles ils fournissent leurs services devront être en mesure d’anticiper le changement, de comprendre rapidement les nouvelles technologies et de bien les intégrer. La chaîne de blocs commence déjà à avoir un effet sur le travail des CPA et ce n’est que le début. C’est pourquoi nous tenons à mettre à la disposition des CPA des indications qui les aideront à s’adapter et à saisir les nouvelles occasions qui s’offrent à eux. »

« Ce livre blanc fait la lumière sur l’une des nouvelles technologies que les CPA auditeurs d’Amérique du Nord et du monde entier doivent absolument surveiller », a commenté Susan S. Coffey, CPA, CGMA, vice-présidente directrice, Expertise comptable à l’Association of International Certified Professional Accountants. « L’arrivée de la chaîne de blocs crée à la fois de nouveaux défis et de nouvelles occasions pour la profession d’auditeur et de certificateur. Comme on l’explique dans le livre blanc, les CPA vont devoir actualiser leurs compétences et leurs connaissances pour répondre aux demandes qui viendront assurément du monde des affaires à mesure que l’utilisation de la chaîne de blocs et d’autres nouvelles technologies se répandra. »

« La technologie de la chaîne de blocs, les cryptomonnaies et les contrats intelligents ont captivé l’imagination du monde entier », explique Efrim Boritz, professeur à l’École de comptabilité et de finance de l’Université de Waterloo et directeur du Centre pour l’intégrité de l’information et la certification des systèmes d’information de l’Université de Waterloo (UWCISA). « L’UWCISA suit l’évolution de ces technologies et effectue des travaux de recherche afin de comprendre concrètement leurs avantages et leurs inconvénients. Le Centre vise à aider les décideurs à faire des choix éclairés lorsqu’ils sont appelés à évaluer les risques et les possibilités que présentent ces technologies. »

Dans cette publication, CPA Canada et l’AICPA lancent un appel à l’action aux CPA, et en particulier aux CPA auditeurs, en les pressant de continuer à surveiller l’évolution de la technologie de la chaîne de blocs. Les deux organisations encouragent également les normalisateurs en audit et en comptabilité à suivre la progression et l’adoption de la technologie dans l’écosystème des affaires. Enfin, elles soulignent que la profession doit se pencher sur les compétences que devront acquérir les CPA pour être en mesure de répondre aux demandes du marché une fois que l’utilisation de la technologie se sera étendue.

Ce livre blanc s’inscrit dans la continuation des efforts de recherche de CPA Canada dans le domaine. L’organisation s’est déjà penchée sur le rôle potentiel de la chaîne de blocs dans la lutte aux changements climatiques et continue d’examiner les incidences de cette technologie. L’AICPA a quant à lui annoncé en octobre dernier une collaboration avec la Wall Street Blockchain Alliance, important organisme sans but lucratif qui milite pour l’adoption universelle de la technologie de la chaîne de blocs par les marchés mondiaux. CPA Canada et l’AICPA cherchent à comprendre l’incidence de la technologie de la chaîne de blocs sur la profession comptable, à protéger l’intérêt public et à promouvoir les intérêts de la profession.