L’optimisme à l’égard de l’économie continue de grimper malgré la montée du protectionnisme : Sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles

Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’optimisme à l’égard de l’économie canadienne augmente peu à peu chez les comptables professionnels occupant des postes de direction, malgré les préoccupations quant à la montée du protectionnisme chez nos voisins du Sud.

TORONTO, le 12 mai 2017 – Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’optimisme à l’égard de l’économie canadienne augmente peu à peu chez les comptables professionnels occupant des postes de direction, malgré les préoccupations quant à la montée du protectionnisme chez nos voisins du Sud.

Plus du tiers (38 %) des dirigeants d’entreprises interrogés dans le cadre du dernier sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2017) se disent optimistes à l’égard des perspectives de l’économie canadienne pour les 12 prochains mois. Ce chiffre est en hausse par rapport aux résultats du trimestre précédent (32 %) et du premier trimestre de l’année précédente (22 %).

Le pourcentage de répondants qui se disent pessimistes est passé de 21 %, au dernier trimestre de 2016, à 15 %, au premier trimestre de 2017. Par ailleurs, selon les derniers résultats, près de la moitié des répondants (47 %) ne se disent ni optimistes ni pessimistes.

Pour 23 % des répondants, le principal obstacle à la croissance de l’économie canadienne est le discours protectionniste aux États-Unis, tandis que pour 17 %, il s’agit du prix du pétrole.

«Les résultats de ce trimestre confirment le dynamisme sous-jacent de l’économie canadienne, affirme Joy Thomas, présidente et chef de la direction de CPA Canada. L’incertitude continue de peser sur les perspectives de croissance en raison des échanges commerciaux et du prix du pétrole, mais les dirigeants d’entreprises ne se laissent pas gagner par l’inquiétude, comme le montre le regain d’optimisme.»

Perspectives pour l’entreprise des répondants

Le pourcentage de répondants qui se disent optimistes quant à la performance de leur entreprise pour les 12 prochains mois s’établit à 58 %, une hausse par rapport au taux de 54 % du trimestre précédent.

Pour ce qui est du chiffre d’affaires, 69 % des répondants s’attendent à une croissance au cours des 12 prochains mois, comparativement à 65 % au trimestre précédent. Sur le plan du bénéfice, 63 % des répondants prévoient une hausse, contre 57 % au trimestre précédent.

En ce qui concerne les effectifs de leur entreprise, 39 % des répondants prévoient une croissance, soit une proportion semblable à celle du trimestre précédent, tandis que 43 % ne prévoient aucun changement et 16 % anticipent une diminution.

Révision du régime fiscal

Selon les résultats du dernier sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles, plus de 7 dirigeants d’entreprises sur 10 (72 %) s’accordent pour dire qu’une révision complète du régime fiscal canadien serait la bienvenue.

«Notre régime fiscal n’a pas été examiné en profondeur depuis le milieu des années 1960, et au fil du temps, des changements ponctuels sont progressivement venus obscurcir le cadre fiscal sous-jacent et nuire à son intégrité, explique Mme Thomas. Il est urgent que nous nous débarrassions de ces couches accumulées et que nous recalibrions notre régime fiscal afin d’améliorer la productivité et la croissance économique du Canada ainsi que sa compétitivité à l’échelle mondiale.»

Malgré l’annonce de projets de mesures fiscales dans le dernier budget fédéral, CPA Canada est convaincue de la nécessité d’un examen plus complet. «Nous avons besoin d’un régime fiscal qui favorise l’idéal canadien d’une saine gestion en mettant l’accent sur la croissance économique et les avantages sociaux», conclut Mme Thomas.

Méthodologie

Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles est fondé sur un sondage commandé par CPA Canada et mené par Harris Poll. Il fait état des points de vue qu’ont, sur divers aspects du monde des affaires, les comptables professionnels occupant des postes de direction dans des sociétés à capital ouvert ou fermé.

Le rapport du premier trimestre de 2017 est le fruit d’un sondage effectué par courriel, auquel ont répondu 485 personnes sur les 5 392 qui, selon les dossiers de CPA Canada, occupent des postes de haut niveau (tels que chef des finances, chef de la direction, chef de l’exploitation et autres postes de dirigeants). Le taux de réponse a été de 12,4 %. La marge d’erreur associée à ce type d’enquête est de ± 4,2 % au niveau de confiance de 95 %. Plus d’informations sur le calcul du taux de réponse sont disponibles dans la fiche d’information du sondage. Le sondage a été mené du 30 mars au 18 avril 2017.

Une fiche d’information est disponible en ligne à cpacanada.ca/tendancesconjoncturelles.