Rapport 2016 sur les menaces associées à la messagerie électronique des entreprises – Révélations sur la sécurité des courriels

Il ressort de l’étude de recherche réalisée par Mimecast à l’échelle mondiale que même si 64 % des entreprises considèrent que la messagerie électronique représente pour elles une menace majeure à la sécurité informatique, 65 % d’entre elles ne croient pas être pleinement équipées pour se défendre contre les attaques de cette nature.

Une enquête menée auprès de 600 professionnels de la sécurité informatique par Mimecast, société d’infonuagique spécialisée dans la sécurité, la continuité et l’archivage des courriels, révèle un faible degré de préparation aux atteintes à l’intégrité des données.

PRINCIPALES CONSTATATIONS :

  • Les organisations qui figurent parmi les 20 % qui se disent le plus en sécurité ont 250 % plus de chances de voir la messagerie électronique comme la principale source de leur vulnérabilité.
  • Les responsables de la sécurité informatique qui se disent confiants sont 2,7 fois plus susceptibles de travailler dans une organisation dont la haute direction est extrêmement ou très engagée à l’égard de la sécurité de la messagerie électronique. Ils sont également 1,6 fois plus susceptibles de trouver que cet engagement de la haute direction est extrêmement ou très approprié.
  • Les responsables de la sécurité informatique les moins confiants sont plus susceptibles d’utiliser le système Exchange Server 2010 de Microsoft, pour lequel le service de support principal a pris fin en janvier 2015. Les responsables les plus confiants sont plus susceptibles d’utiliser Exchange Server 2013, qui est à jour.
  • Parmi les professionnels des TI qui ont récemment été directement visés par un piratage de courriels, 70 % ont recours à des protections internes, comme la prévention de la fuite de données ou une protection contre les menaces ciblées.
  • Les professionnels de la sécurité informatique inquiets sont plus susceptibles de travailler dans des entreprises de moindre taille (moins de 500 employés) que dans de grandes entreprises (les proportions étant de 32 % et 18 %, respectivement).

Moins de la moitié (48 %) des responsables de la sécurité informatique dans de petites entreprises se disent confiants et bien préparés pour lutter contre les menaces à la sécurité des courriels, par rapport à ceux travaillant pour de grandes entreprises.

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.