Finance : Innover pour l’avenir

L’avenir s’annonce prometteur pour ceux qui font carrière en finance. En portant une attention particulière aux cinq éléments soulevés dans ce sondage mené auprès de directeurs financiers, les professionnels de la finance peuvent exceller et devenir des partenaires de choix dans leur entreprise.

Un récent rapport intitulé Finance innovation for the future et publié par CFO.com propose cinq
mesures pour faire en sorte que les professionnels de la finance soient mieux préparés pour l’avenir.

Principales constatations

1. Adopter une vision plus large pour devenir un leader

Il faut que les professionnels de la finance se concentrent sur ce qu’ils doivent apprendre pour aider l’entreprise à mieux fonctionner, et non seulement sur ce qui concerne leur propre fonction. Pour obtenir ce genre d’éclairage et faire progresser leur carrière, les répondants estiment qu’ils sont plus susceptibles de chercher à acquérir de l’expérience en gestion générale (43 %), dans l’exploitation (36 %) et dans les technologies de l’information (34 %) pour aller chercher des capacités analytiques plus approfondies.

2. Faire des membres de la fonction Finance des analystes de l’information, plutôt que des gardiens de données

Les professionnels de la finance doivent concevoir un milieu de travail plus coopératif, où l’analyse financière complexe est directement liée à des mesures prises rapidement par l’entreprise, ce qui a une incidence sur les partenaires externes et internes dans la chaîne de valeur de l’entreprise. En plus de constater la nécessité manifeste d’une collaboration accrue, les professionnels de la finance jugent qu’il leur faut acquérir une plus grande autonomie dans leur utilisation de la technologie et une vision analytique plus orientée vers l’avenir. Ils se voient passer de gardiens des données à de vrais analystes de l’information.

3. Adapter la technologie à la nouvelle génération de professionnels de la finance

Les répondants au sondage indiquent que leur succès à venir dépend des nouvelles façons de travailler qui sont coopératives, souples et à jour. Pour favoriser ce genre de culture du travail, les répondants estiment que leurs entreprises doivent faire en sorte que leurs systèmes d’information répondent aux normes établies par les consommateurs (de téléphones intelligents, tablettes, applications) en matière de vitesse, de souplesse et de simplicité d’utilisation.

4. Transformer les attentes et étendre l’utilisation de l’analytique avancée à toutes les fonctions

L’influence de la fonction Finance de l’avenir partout dans l’entreprise sera fondée moins sur sa capacité à faire le suivi des chiffres et davantage sur sa capacité de comprendre ce que signifient ces chiffres par rapport à l’orientation de l’entreprise. Les répondants indiquent qu’une plus grande participation à l’élaboration et à l’exécution de la stratégie sera nécessaire pour la fonction Finance, de même que le développement de capacités avancées en traitement de l’information.

5. Renforcer son expertise – accroître ses capacités analytiques en temps réel

Conformément à leur mandat élargi, les fonctions Finance devront être en mesure d’évaluer la multitude de fournisseurs de technologie sur le marché et les différentes gammes de capacités qu’ils offrent. La valeur de la numérisation, rendue possible grâce à une automatisation à grande échelle, ne se limitera plus simplement à la collecte plus rapide des données ou au stockage d’un volume plus important de celles-ci. Les technologies avancées offrent plutôt la possibilité d’une réelle transformation de la fonction Finance, et par ricochet, de l’entreprise elle-même.

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.