Des représentants de l'IFRS Foundation et de l’IASB de passage au Canada

Les administrateurs de l’International Financial Reporting Standards (IFRS) Foundation sont venus au Canada pour la première fois, en compagnie du président et de membres de l’International Accounting Standards Board (IASB). Ce séjour visait à leur permettre d’en savoir plus sur le passage aux IFRS et la mise en œuvre de ces normes en sol canadien.

«Le Canada est un membre clé de la communauté mondiale des utilisateurs des IFRS; étant donné sa présence solide, les normes sont imprégnées de sa philosophie et de ses idées.»

Hans Hoogervorst, président de l’IASB

Ce passage des administrateurs de l’IFRS Foundation est un événement majeur :

  • Premièrement, parce qu’il souligne le rôle important que joue le Canada dans l’élaboration des IFRS.
  • Deuxièmement, parce qu’il s’agit de la première réunion que les administrateurs de l’IFRS Foundation tiennent ici au pays, signe de l’importance que revêt la participation du Canada à la normalisation internationale.
Le séjour de quatre jours, effectué en avril 2015, était axé sur les parties prenantes de façon à permettre aux administrateurs de l’IFRS Foundation et aux représentants de l’IASB de prendre connaissance des points de vue canadiens sur les IFRS. En plus d’entretiens individuels avec les délégués, les parties prenantes ont bénéficié de deux autres activités organisées par le Conseil de surveillance de la normalisation comptable (CSNC), le Conseil des normes comptables (CNC) ainsi que par les administrateurs de l’IFRS Foundation.

WEBINAIRE SUR LES IFRS


Le webinaire Normes IFRS et normes mondiales : un point de vue canadien (archivé pour visionnement ultérieur) était animé par la présidente du CNC, Mme Linda Mezon; le président de l’IASB, M. Hans Hoogervorst, ainsi que M. Stephen Cooper, membre de l’IASB, y ont pris la parole. Le webinaire a permis de répondre à des questions soumises par plus de 6 500 participants.

Principaux sujets abordés :

  • la surcharge d’informations à fournir
  • la complexité dans les normes comptables
  • le calendrier mondial d’entrée en vigueur
  • les préoccupations relatives à la mise en œuvre des normes sur les produits et sur les pertes de valeur
  • l’état d’avancement de grands projets en cours, notamment les normes visant les contrats de location ou les contrats d’assurance

ACTIVITÉ AVEC LES PRINCIPALES PARTIES PRENANTES


Les représentants du CSNC et les administrateurs de l’IFRS Foundation ont commandité une activité au cours de laquelle 160 principales parties prenantes ont pu présenter leurs points de vue et leurs expériences aux administrateurs de l’IFRS Foundation et aux membres de l’IASB. Il y avait ainsi, parmi ces parties prenantes :
  • des universitaires
  • des actuaires
  • des préparateurs
  • des professionnels de la trésorerie et de la gestion des risques
  • des administrateurs de sociétés
  • des directeurs généraux
  • des représentants des autorités de réglementation

Les parties prenantes provenaient d’un vaste éventail de secteurs, notamment :

  • les services financiers
  • les services comptables
  • les télécommunications
  • le secteur minier
  • les caisses de retraite
  • les fonds de capital-investissement
  • l’immobilier
  • le divertissement
  • les services publics
  • les pipelines
À l’occasion de cette activité, le président de l’IASB a prononcé un discours, suivi d’un débat réunissant d’éminents experts canadiens.

Dans son discours sur les normes d’information financière pour l’économie mondiale, M. Hoogervorst a :

  • décrit la mission de l’IFRS Foundation et de l’IASB
  • fait le point sur l’état d’avancement des activités de normalisation internationales
  • souligné le rôle que joue le Canada en collaborant avec l’IASB, à l’appui du mandat du G20 d’établir un ensemble mondial de normes
  • présenté deux projets d’envergure de l’IASB touchant des sujets d’une grande pertinence pour le Canada :
    • la comptabilisation des produits 
    • la comptabilisation des contrats d’assurance
Le débat d’experts était axé sur l’illustration du rôle que joue le Canada de concert avec l’IASB dans l’élaboration des IFRS, à l’appui du mandat du G20 d’établir un ensemble mondial de normes. Les participants ont notamment présenté leurs impressions sur leur collaboration étroite avec leurs homologues américains en vue de réduire les différences entre les IFRS et les PCGR des États-Unis.

Les participants ont répondu aux questions de l’animateur, M. Kevin Nye, président du CSNC, portant sur :
  • l’adoption des IFRS au Canada
  • la mobilisation des parties prenantes
  • les défis que pose le fait d’être le premier à adopter les normes
  • la convergence avec les PCGR américains
  • les mesures hors PCGR
  • le souhait d’une «période de calme»
En visionnant la vidéo du débat d’experts, vous connaîtrez le point de vue de chacun des participants, à savoir :
  • un représentant d’une autorité de réglementation — Douglas M. Hyndman, président et premier dirigeant du Bureau de transition canadien en valeurs mobilières
  • une préparatrice et administratrice — Barbara G. Stymiest, administratrice de Blackberry Ltd., de George Weston limitée et de Financière Sun Life inc.
  • un auditeur — Bill McFarland, chef de la direction et associé principal de PwC Canada
  • un utilisateur d’états financiers — Brad Darling, gestionnaire de portefeuille, Actions de sociétés ouvertes, Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l’Ontario
Abonnez-vous à Échos normes pour recevoir des avis par courriel au sujet des IFRS et d’autres questions qui vous intéressent en matière de normalisation.

Suivez-nous : @FRASCanada


À propos de l’auteur

Linda Mezon, FCPA, FCA, CPA (MI)

Présidente Conseil des normes comptables

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.