Rapport Audit 2020: A Focus on Change

En raison des technologies émergentes et de l’explosion du volume de données, la profession d’auditeur se trouve à un tournant : à vous de suivre le rythme de l’évolution des technologies et d’en tirer parti pour pouvoir réaliser des audits encore plus pointus.

Le rapport de Forbes Insights, Audit 2020: A Focus on Change, commandité par KPMG, résume le point de vue des auditeurs sur les obstacles à franchir et les occasions à exploiter.

Principales constatations

  • Selon 93 % des répondants, la profession d’auditeur doit évoluer. Un tiers sont d’avis que les auditeurs devraient aller au-delà d’une simple attestation de la fidélité des chiffres, et 59 % pensent que le rôle des auditeurs devrait rester le même, mais que la manière dont ils le remplissent devrait évoluer.
  • La culture (66 %) et le cadre réglementaire (59 %) sont perçus comme les principaux obstacles à surmonter pour rehausser l’utilité de l’audit. Ces deux facteurs sont interreliés : la réglementation exigeante qui balise l’audit crée un environnement de travail hautement structuré, axé sur les procédures, qui peut entraîner une résistance au changement.
  • Plus que jamais, l’auditeur de demain sera appelé à intervenir en amont. D’après les répondants, il devra agir par anticipation pour fournir davantage d’informations éclairées (50 %), et en améliorer la qualité (48 %) tout comme la valeur (41 %).
  • Rehausser le statut de la profession (60 %) est la meilleure façon de faire évoluer l’audit, selon les jeunes auditeurs et les étudiants en comptabilité. L’audit devrait être perçu comme une profession, et non un simple travail, pour constituer un choix de carrière plus valorisant.
  • C’est la technologie qui va influencer le plus la profession d’auditeur (58 %). Au premier rang de ses avantages, les jeunes auditeurs évoquent l’accès à des outils garants d’analyses plus pointues (80 %). Pour les répondants dans leur ensemble, c’est l’efficacité que les outils technologiques leur procurent (59 %) qui apporte l’atout le plus apprécié.
  • Trois compétences sont d’égale importance pour les futurs auditeurs : l’expérience sectorielle (52 %), les capacités d’enquête financière (52 %) et l’esprit critique (52 %). Les réponses mettent en lumière l’impératif de l’adaptabilité, qualité indispensable dans un métier où l’apprentissage et le changement sont constants.

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.