Changements climatiques : Un enjeu bien réel

Il n’y a plus lieu d’en débattre : les changements climatiques existent et il faut y faire face. Nous, comptables et gens d’affaires, avons l’occasion de prendre des mesures favorisant le développement durable. Et à titre de citoyens de la Terre, nous devons nous intéresser à la question.

Un jeune orang-outan dans un centre de soins de la province du Kalimantan central (Indonésie). Les plantations de palmiers à huile menacent l’habitat naturel de ces primates.

EFFET ARCTIQUE

(Images offertes par le WWF)

Tout commence par la banquise, soutient le Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund – WWF).

En Arctique, elle permet la conservation de basses températures et sert d’habitat à de nombreuses espèces, dont les ours polaires et les phoques. Mais puisqu’elle perd 4,6 % de sa superficie par décennie , les animaux pourraient ne pas arriver à s’adapter assez rapidement à leur nouvel environnement. De plus, la fonte des glaces ouvre la voie à la croissance industrielle, qui peut avoir d’autres conséquences négatives.

« En Arctique, le réchauffement climatique se produit deux fois plus rapidement qu’ailleurs sur la planète, et déclenche un effet boule de neige dans le Nord — dans l’eau, sur la terre ferme et sur la banquise », peut-on lire sur le site de WWF.

Ours polaire sur un îlot de glace flottant. Photo du WWF Canada.
Le réchauffement climatique et la fonte de la banquise ont une incidence directe sur ce grand prédateur.

Ours polaire seul au milieu d’une vaste étendue de glace brisée en Arctique. Photo du WWF Canada.
La banquise perd 4,6 % de sa superficie par décennie.

DÉFORESTATION ET DÉSERTIFICATION

(Images offertes par Greenpeace)

On peut constater les effets de la déforestation partout. La destruction des forêts tropicales et d’autres régions végétales luxuriantes pour l’exploitation forestière et le développement appauvrit le sol et le rend vulnérable à l’érosion et à la sécheresse. La construction de barrages aggrave le problème; en détournant le cours naturel des eaux, nous créons des déserts là où l’eau coulait naturellement.

Homme marchant sur un lac asséché. Photo de Gabriel Lindoso.
Il n’y a pas d’eau sans forêt, lance un chargé de campagne de Greenpeace.

Garçon à proximité d’une rivière asséchée, dans l’ouest du Bangladesh. Photo de Uwe H. Martin.
En raison de la construction du barrage de Farakka, en Inde, cette ancienne rivière de l’Ouest du Bangladesh se transforme en désert.

TEMPÉRATURES À LA HAUSSE, GLACE À LA BAISSE

(Images offertes par la NASA)

Selon la Nasa, neuf des dix années les plus chaudes ont été enregistrées depuis 2000. La perte de glace au Groenland a doublé entre 1996 et 2005, et la couverture forestière mondiale a diminué de 1,5 million de km2 en 12 ans.

A photo of the Muir Glacier in 1882 and 2005 showing the change. NASA.
Glacier Muir, en Alaska, en 1882 et en 2005

A photo of the Muir Glacier in 1941 and 2004 showing the change. NASA.
Glacier Muir, en Alaska, en 1941 et en 2004