La croissance ou la rentabilité d'abord? Le cas des petites et moyennes entreprises canadiennes

Cette étude d’Industrie Canada jette un nouvel éclairage sur la relation entre la croissance et la rentabilité pour les PME canadiennes.

PRINCIPALES CONSTATATIONS :

  • Une firme affichant un haut niveau de rentabilité et un faible niveau de croissance a plus de chance d'atteindre à une étape ultérieure un haut niveau de croissance et un haut niveau de rentabilité qu'une firme affichant un niveau de croissance élevé et un niveau de rentabilité faible.
  • Le capital humain est un élément déterminant, qui joue un rôle positif dans l'atteinte d'un rendement supérieur à la fois pour la croissance et la rentabilité d'une firme. L'endettement des firmes est aussi un facteur significatif, mais qui peut freiner la progression des entreprises.
  • Les résultats des estimations des modèles montrent que l'âge d'une firme n'a pas d'incidence sur l'évolution de sa situation du point de vue de la croissance et de la rentabilité.
Lire l’étude d’Industrie Canada intitulée La croissance ou la rentabilité d'abord? Le cas des petites et moyennes entreprises canadiennes.

À propos de l’auteur

CPA Canada


Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.