Enquête de CPA Canada sur la fraude : Les Canadiens conscients des efforts que déploient les entreprises pour protéger leurs renseignements personnels, mais la cybersécurité demeure un sujet de préoccupation

Selon un nouveau sondage mené par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), le nombre de Canadiens qui se disent préoccupés par le vol d’identité a chuté.

TORONTO, le 27 mars 2017 – Selon un nouveau sondage mené par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), le nombre de Canadiens qui se disent préoccupés par le vol d’identité a chuté.

En effet, 66 % des répondants se disent préoccupés par le vol d’identité, soit une proportion bien moindre qu’en 2016, alors que celle-ci s’établissait à 74 %. Par ailleurs, le nombre de répondants qui estiment que, en général, les entreprises canadiennes font tout ce qu’elles peuvent pour protéger les renseignements personnels de leurs clients s’est accru, passant de 66 % en 2016 à 72 % cette année.

Toutefois, pour la deuxième année de suite, 73 % des répondants s’inquiètent de la vulnérabilité des entreprises canadiennes aux cyberattaques ciblant les renseignements personnels.

« En cette période de changements technologiques en accéléré et de défis liés à la gestion des données, il est bon de voir qu’un nombre croissant de Canadiens prennent acte des efforts fournis par le milieu des affaires en matière de protection des renseignements personnels, affirme Cairine Wilson, vice-présidente, Responsabilité sociétale, CPA Canada. Cela dit, il est également encourageant de constater que les répondants comprennent qu’il subsiste des risques. »

Près de 4 répondants sur 10 (39 %) craignent qu’une personne possède à leur sujet des renseignements personnels qu’elle ne devrait pas avoir – une hausse de 35 % par rapport aux résultats du sondage de l’an dernier.

« Les fraudeurs s’activent sur plusieurs fronts (médias sociaux, courriels) pour accéder aux renseignements personnels des gens », explique Mme Wilson. Notons que, selon le sondage, 81 % des répondants utilisent un appareil mobile tel qu’un téléphone cellulaire ou une tablette pour accéder à Internet, tandis que cette proportion était de 76 % l’an dernier.

Une majorité des répondants (71 %) redoutent le fait que les méthodes de paiement électronique, comme l’utilisation des cartes de débit et de crédit ou d’applications pour téléphones intelligents, facilitent la fraude.

De plus, 43 % des personnes interrogées cette année se disent soit fortement en accord, soit plutôt en accord avec l’énoncé selon lequel ils sont mal à l’aise de faire des achats en ligne.

Pour ce qui est de la fraude financière, 32 % des répondants disent avoir déjà été victimes d’actes frauduleux – soit presque la même proportion qu’en 2016 (33 %). Comme en 2016, la fraude par carte de crédit (74 % des victimes) et la fraude par carte de débit (28 %) ont été les deux types de fraudes les plus courants.

« Soyez prudent en tout temps, souligne Mme Wilson. La méfiance est une bonne chose lorsqu’on veut protéger ses renseignements personnels. »

Fait intéressant : les trois quarts des répondants (75 %) ont indiqué que c’est par l’intermédiaire des médias d’information qu’ils ont appris des façons de se protéger contre la fraude.

Pour aider les consommateurs à détecter, à éviter et à dénoncer les activités frauduleuses, CPA Canada a publié un guide intitulé Votre argent et vous : Comment vous protéger contre la fraude et l’usurpation d’identité, que l’on peut commander à cpacanada.ca/publicationslitteratiefinanciere.

Le mois de mars est le mois de la prévention de la fraude au Canada. Les fraudes avérées ou présumées peuvent être signalées au Centre antifraude du Canada (centreantifraude.ca ou, sans frais, 1-888-495-8501).

L’Enquête de CPA Canada sur la fraude 2017 a été menée par Harris Poll au moyen d’un sondage téléphonique réalisé à l’échelle nationale entre le 31 janvier et le 8 février 2017 auprès d’un échantillon aléatoire de 1 001 Canadiens de 18 ans et plus. La marge d’erreur est de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20.

Une fiche d’information est disponible en ligne à cpacanada.ca/fraude.