Regain d’optimisme à l’égard de l’économie malgré d’importants obstacles : Sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles

Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’optimisme à l’égard de l’économie nationale a augmenté chez les comptables professionnels occupant des postes de direction, même si le prix du pétrole et la montée du protectionnisme demeurent des obstacles majeurs.

TORONTO, le 10 février 2017 – Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’optimisme à l’égard de l’économie nationale a augmenté chez les comptables professionnels occupant des postes de direction, même si le prix du pétrole et la montée du protectionnisme demeurent des obstacles majeurs.

Pour la première fois depuis le deuxième trimestre de 2015, le niveau d’optimisme dépasse le niveau de pessimisme dans les résultats du sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles. D’après le plus récent sondage (T4 2016), près du tiers (32 %) des dirigeants d’entreprises entrevoient positivement les perspectives de l’économie canadienne au cours des 12 prochains mois, une hausse par rapport à 21 % au trimestre précédent. Le pourcentage de répondants qui se disent pessimistes est passé de 29 % à 21 %, et 46 % des dirigeants ont affirmé qu’ils n’étaient ni optimistes ni pessimistes.

De l’avis des répondants, les deux principaux obstacles à la croissance de l’économie canadienne sont le prix du pétrole et le discours protectionniste aux États-Unis.

« Même si l’économie canadienne continue de montrer des signes de grande résilience, les dirigeants d’entreprises s’inquiètent, avec raison, du contexte économique incertain, observe Joy Thomas, présidente et chef de la direction de CPA Canada. Le rebond de l’optimisme est encourageant, mais le discours actuel sur les accords commerciaux avec les États-Unis et la persistance des faibles prix du pétrole contribuent à nourrir le climat d’incertitude économique au Canada. »

Budget fédéral
CPA Canada espère voir le gouvernement canadien mieux préciser ses intentions à l’égard de la gestion des finances de l’État dans le prochain budget. À la lumière des prévisions actuelles, selon lesquelles le gouvernement enregistrerait des déficits annuels plus longtemps que prévu, 83 % des répondants se disent très préoccupés ou assez préoccupés par le niveau d’endettement toléré par le gouvernement.

« Le gouvernement fédéral s’est engagé à investir dans l’économie du pays, mais le recours au financement par déficit crée toujours un certain malaise, explique Mme Thomas. CPA Canada s’attend à ce que le gouvernement indique quand et comment il prévoit rétablir l’équilibre budgétaire. La reddition de comptes est essentielle. »

Perspectives pour l’entreprise des répondants
Le pourcentage de répondants qui se disent optimistes quant à la performance de leur entreprise pour les 12 prochains mois s’établit à 54 %, une hausse par rapport au taux de 47 % du trimestre précédent.

Pour ce qui est du chiffre d’affaires, 65 % des répondants s’attendent à une croissance au cours des 12 prochains mois, comparativement à 61 % au troisième trimestre de 2016. Sur le plan du bénéfice, 57 % prévoient une augmentation, ce qui correspond au pourcentage enregistré au trimestre précédent.

En ce qui concerne les effectifs de leur entreprise, 38 % des répondants prévoient une croissance, soit une proportion semblable à celle du trimestre précédent, tandis que 41 % ne prévoient aucun changement et 21 % anticipent une diminution.

Les trois principales priorités des entreprises pour 2017 étaient les suivantes : améliorer la productivité, réduire les coûts et augmenter les ventes au Canada.

Méthodologie
Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles est fondé sur un sondage commandé par CPA Canada et mené par Harris Poll. Il fait état des points de vue qu’ont, sur divers aspects du monde des affaires, les comptables professionnels occupant des postes de direction dans des sociétés à capital ouvert ou fermé.

Le rapport du quatrième trimestre de 2016 est le fruit d’un sondage effectué par courriel, auquel ont répondu 514 personnes sur les 5 228 qui, selon les dossiers de CPA Canada, occupent des postes de haut niveau (tels que chef des finances, chef de la direction, chef de l’exploitation et autres postes de dirigeants). Le taux de réponse a été de 13 %. La marge d’erreur associée à ce type d’enquête est de ± 4,1 % au niveau de confiance de 95 %. Plus d’informations sur le calcul du taux de réponse sont disponibles dans la fiche d’information du sondage. Le sondage a été mené du 25 novembre au 18 décembre 2016.

Une fiche d’information est disponible en ligne à cpacanada.ca/tendancesconjoncturelles.