Protocole d’entente entre les organisations de CPA canadiennes et l’Institute of Chartered Accountants of Pakistan

Le nouveau protocole d’entente entre les organisations de comptables professionnels agréés (CPA) canadiennes et l’Institute of Chartered Accountants of Pakistan (ICAP) est la première entente du genre conclue par la profession canadienne récemment unifiée.

TORONTO, le 12 avril 2017 – La profession comptable canadienne franchit un jalon.

Le nouveau protocole d’entente entre les organisations de comptables professionnels agréés (CPA) canadiennes et l’Institute of Chartered Accountants of Pakistan (ICAP) est la première entente du genre conclue par la profession canadienne récemment unifiée.

Le protocole d’entente de réciprocité précise les critères selon lesquels les membres d’un organisme signataire peuvent devenir membres de l’autre. Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), l’organisation nationale de la profession, l’a signé au nom des organisations provinciales et territoriales de CPA et de Chartered Professional Accountants of Bermuda, organisme affilié de longue date avec la profession canadienne.

Le protocole d’entente assure le respect des normes d’agrément canadiennes et l’équivalence fondamentale du volet connaissances de base en comptabilité des comptables des pays signataires. Les membres de l’ICAP qui veulent obtenir le titre canadien de CPA doivent réussir l’Examen final commun (EFC) de CPA Canada, tenu tous les ans, en septembre.

«La mobilité internationale de la main-d’œuvre et la reconnaissance des titres de compétence étrangers sont indispensables dans l’économie mondialisée d’aujourd’hui», affirme Joy Thomas, présidente et chef de la direction de CPA Canada. «La simplification du processus de reconnaissance accélère l’intégration de comptables professionnels compétents dans le bassin de main-d’œuvre canadien et s’inscrit dans la stratégie du Canada, qui vise à attirer des candidats talentueux pour renforcer la capacité d’innovation et la productivité au pays.»

Le protocole est également utile aux détenteurs du titre canadien de CPA à la recherche d’occasions professionnelles dans des marchés émergents tels que le Pakistan.

Les organisations d’origine de la profession de CPA avaient conclu une vingtaine d’ententes avec des organismes comptables étrangers, dont la majorité devraient être renégociées au nom de la profession unifiée d’ici la fin de 2017.