L’incertitude économique règne, selon le sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles

Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), les comptables professionnels occupant des postes de direction ont clairement des réserves quant à la performance de l’économie nationale au cours des 12 prochains mois.

TORONTO, le 26 juillet 2016 Selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), les comptables professionnels occupant des postes de direction ont clairement des réserves quant à la performance de l’économie nationale au cours des 12 prochains mois.

Le plus récent sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles (T2 2016) révèle que l’incertitude économique persiste concernant l’économie canadienne; les répondants ont également fait état de préoccupations concernant la possibilité de l’adoption de mesures protectionnistes aux États-Unis et les retombées du récent vote sur le Brexit.

Un peu plus de la moitié des dirigeants d’entreprises (53 %) se sont dits ni optimistes ni pessimistes en ce qui concerne les perspectives de l’économie canadienne, ce qui représente une hausse par rapport au premier trimestre (47 %). Plus du quart (26 %) se sont dits pessimistes quant à ce qui attend notre économie, tandis que 21 % se sont dits optimistes.

Pour le septième trimestre de suite, le prix du pétrole demeure le plus gros obstacle à la croissance économique canadienne. L’incertitude entourant l’économie canadienne arrive au deuxième rang des préoccupations, suivie de près par la situation économique dans le reste du monde et aux États-Unis.

«Les résultats du sondage ne sont pas étonnants puisque les dirigeants d’entreprises du Canada doivent affronter des défis au pays et se préparer aux répercussions possibles des situations dans les autres pays», explique Joy Thomas, présidente et chef de la direction de CPA Canada. «Le prix du pétrole, l’élection prochaine aux États-Unis et le Brexit sont autant de facteurs susceptibles de contribuer à une attitude attentiste.»

Incidence du vote sur le Brexit

Les comptables professionnels interrogés estiment que le vote sur le Brexit aura des répercussions tant au Canada qu’à l’échelle mondiale. Voici quelques constatations :

  • 72 % des répondants estiment que ce vote aura une incidence négative sur l’économie mondiale
  • 40 % ont répondu qu’il y aura une incidence négative sur l’économie canadienne
  • Environ les trois quarts (78 %) estiment que la négociation d’une entente commerciale avec le Royaume-Uni devrait être une priorité pour le gouvernement canadien
  • Toutefois, 63 % ne craignent pas que le résultat du vote sur le Brexit nuise aux relations commerciales entre le Canada et le Royaume-Uni

Concernant les États-Unis

Près de la moitié (49 %) des répondants au sondage estiment que l’économie américaine connaît une croissance (modérée ou forte), la plupart d’entre eux la qualifiant de modérée. Malgré ce résultat, 45 % des répondants se sont tout de même dits ni optimistes ni pessimistes quant aux perspectives de l’économie américaine au cours des 12 prochains mois. À l’approche de l’élection présidentielle, environ sept répondants sur dix (69 %) craignent que le nouveau président des États-Unis, qui qu’il soit, adopte davantage de politiques commerciales restrictives touchant le Canada.

Perspectives pour l’entreprise des répondants

Le niveau d’optimisme des répondants quant à la performance de leur entreprise pour les 12 prochains mois s’établit à 46 %, soit à peu près au même niveau qu’au trimestre précédent.

Pour ce qui est du chiffre d’affaires, 62 % des répondants s’attendent à une croissance au cours des 12 prochains mois, comparativement à 59 % au premier trimestre de 2016. Sur le plan du bénéfice, 55 % des répondants prévoient une augmentation, comparativement à 51 % au trimestre précédent.

En ce qui concerne les effectifs de leur entreprise, 36 % des répondants prévoient une croissance, soit presque la même proportion qu’au trimestre précédent, tandis que 38 % ne prévoient aucun changement, et 25 %, une réduction.

Méthodologie

Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles est fondé sur un sondage commandé par CPA Canada et mené par Harris Poll. Le rapport fait état des points de vue qu’ont, sur divers aspects du monde des affaires, des comptables professionnels occupant des postes de direction dans des sociétés à capital ouvert ou fermé.

Le rapport du T2 de 2016 est le fruit d’un sondage effectué par courriel, auquel ont répondu 486 personnes sur les 5 230 qui, selon les dossiers de CPA Canada, occupent des postes de haut niveau (tels que chef des finances, chef de la direction, chef de l’exploitation et autres postes de dirigeants). Le taux de réponse a été de 11 %. La marge d’erreur associée à ce type d’enquête est de ± 4,4 %, au niveau de confiance de 95 %. Plus d’informations sur le calcul du taux de réponse sont disponibles dans la fiche d’information du sondage. Le sondage a été mené du 24 juin au 11 juillet 2016. Une fiche d’information est disponible en ligne à cpacanada.ca/tendancesconjoncturelles.