Plus de pessimisme que d’optimisme à l’égard de l’économie, selon le sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles

Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles est fondé sur un sondage commandé par CPA Canada. Il fait état des points de vue qu’ont, sur divers aspects du monde des affaires, les comptables professionnels occupant des postes de direction dans des sociétés à capital ouvert ou fermé.

TORONTO, le 1er mai 2015 –Pour la première fois depuis le quatrième trimestre de 2011, le niveau de pessimisme à l’égard de l’économie est plus élevé que le niveau d’optimisme, révèle le sondage CPA Canada Tendances conjoncturelles.

Le sondage trimestriel mené auprès de comptables professionnels occupant des postes de dirigeants montre que le niveau de pessimisme poursuit sa hausse marquée. Près du tiers (30 %) des répondants interrogés au cours du premier trimestre de 2015 se sont dits pessimistes quant à la performance de l’économie canadienne au cours des 12 prochains mois — contre 19 % au quatrième trimestre de 2014 et 7 % au trimestre précédent. Il faut remonter au deuxième trimestre de 2009 pour retrouver un niveau de pessimisme aussi élevé à l’égard de l’économie (30 %).

Comme on pouvait s’y attendre, cette hausse du pessimisme s’accompagne d’une chute de l’optimisme à l’égard de l’économie. Un peu moins du quart des personnes interrogées (23 %) sont optimistes quant aux perspectives économiques canadiennes, alors qu’elles étaient 33 % au quatrième trimestre de 2014 et 48 % au trimestre précédent. Près de la moitié des répondants (47 %) se sont dits ni optimistes ni pessimistes au premier trimestre de 2015.

Selon les résultats du sondage, le prix du pétrole constitue le principal obstacle à la croissance économique canadienne.

« Voilà qui était prévisible », affirme Kevin Dancey, président et chef de la direction des Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada). « Les fermetures récentes de commerces de détail et l’incertitude économique qui persiste, tant au pays qu’à l’étranger, sont d’autres facteurs qui expliquent probablement cette hausse du pessimisme. Notons toutefois que près de la moitié des répondants adoptent une attitude attentiste. »

Seuls 29 % des répondants ont estimé qu’un prix du pétrole plus bas était avantageux pour le pays dans son ensemble, tandis que 39 % ont jugé que ce prix était avantageux pour leur propre entreprise.

Perspectives pour l’entreprise des répondants

Comme en ce qui a trait à l’économie nationale, les répondants ont également exprimé des niveaux de pessimisme plus élevés concernant les perspectives de leur propre entreprise. Un peu plus d’un répondant sur cinq (22 %) s’est dit pessimiste quant à ces perspectives pour les 12 prochains mois, ce qui correspond au niveau le plus élevé depuis le deuxième trimestre de 2009 (25 %). La moitié des personnes interrogées étaient enthousiastes quant aux perspectives de leur entreprise, soit un résultat semblable à celui du trimestre précédent (53 %), mais inférieur à celui du troisième trimestre de 2014 (62 %).

Pour ce qui est des principales priorités pour l’entreprise des répondants, 21 % de ceux-ci mentionnent l’augmentation des ventes au Canada en premier lieu, tandis que 15 % privilégient la réduction des coûts et 12 %, l’accroissement de la productivité.

Chiffre d’affaires, profit et nombre d’employés

En raison de la chute de l’optimisme à l’égard de l’économie, il n’est pas surprenant de voir diminuer le nombre de répondants s’attendant à une augmentation du chiffre d’affaires ou du bénéfice de leur entreprise.

Pour ce qui est du chiffre d’affaires de leur entreprise, 59 % des répondants s’attendent à une croissance au cours des 12 prochains mois, par rapport à 65 % au quatrième trimestre de 2014. Sur le plan du bénéfice, 54 % prévoient une augmentation, comparativement à 62 % au dernier trimestre de 2014.

« Les personnes interrogées expriment une certaine inquiétude, mais l’avenir ne paraît pas sombre pour tous, explique M. Dancey. Un nombre important de répondants continuent de prévoir des augmentations du chiffre d’affaires et du bénéfice de leur entreprise. »

En ce qui concerne les effectifs de leur entreprise, 33 % des répondants prévoient une hausse, comparativement à 40 % au trimestre précédent. Parmi les répondants, 41 % n’entrevoient aucun changement à cet égard, tandis que 26 % s’attendent à une diminution; les autres répondants ne savent pas.

Méthodologie

Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles est fondé sur un sondage commandé par CPA Canada. Il fait état des points de vue qu’ont, sur divers aspects du monde des affaires, les comptables professionnels occupant des postes de direction dans des sociétés à capital ouvert ou fermé.

Le rapport du premier trimestre de 2015 est le fruit d’un sondage effectué par courriel, auquel ont répondu 656 personnes sur les 6 000 qui, selon les dossiers de CPA Canada, occupent des postes de haut niveau (tels que chef des finances, chef de la direction, chef de l’exploitation et autres postes de dirigeants). Le taux de réponse a été de 11 %. La marge d’erreur associée à ce type d’enquête est de ±3,8 %, au niveau de confiance de 95 %. Le sondage a été mené par Nielsen du 31 mars au 13 avril 2015.

Une fiche d’information est disponible en ligne à www.cpacanada.ca/tendancesconjoncturelles.

À propos de CPA Canada

La profession comptable canadienne s’unit sous une bannière nouvelle et unique, celle du titre de comptable professionnel agréé (CPA). L’organisation nationale de la profession, Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), représente et soutient plus de 190 000 membres au pays. Les CPA sont reconnus pour leur expertise financière et fiscale, leur capacité de réflexion stratégique, leur compréhension des affaires, leurs compétences en gestion et leur leadership. CPA Canada réunit les activités des trois organisations comptables nationales qui l’ont précédée, soit l’Institut Canadien des Comptables Agréés, l’Association des comptables généraux accrédités du Canada et la Société des comptables en management du Canada. Elle mène des recherches sur des sujets d’actualité dans le domaine des affaires et soutient l’établissement de normes de comptabilité et de normes d’audit et de certification pour les secteurs privé et public ainsi que pour les organismes sans but lucratif. CPA Canada publie également des recommandations sur le contrôle et la gouvernance ainsi que des documents destinés à la profession comptable, en plus d’élaborer des programmes d’agrément et de formation continue.

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec :

Tobin Lambie
Directeur de projets, Relations avec les médias
CPA Canada

T : 416-204-3228
C : 647-302-3761
tlambie@cpacanada.ca

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.