Discours du Trône : la vision de la croissance devra s’accompagner d’une gestion budgétaire responsable

Les Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) affichent un optimisme prudent quant à la vision de la croissance économique présentée aujourd’hui dans le discours du Trône.

TORONTO, le 4 décembre 2015 – Les Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) affichent un optimisme prudent quant à la vision de la croissance économique présentée aujourd’hui dans le discours du Trône.

L’organisation comptable nationale se réjouit de l’intention du gouvernement fédéral de respecter « un plan de gestion financière responsable et transparent, et adapté aux périodes économiques difficiles ».

Bien que le discours du Trône ne mentionne pas l’engagement électoral d’enregistrer de modestes déficits pour financer des mesures de relance, il promet de nouveaux investissements dans le transport en commun, les infrastructures vertes et les infrastructures sociales.

« Un budget équilibré est toujours préférable à un déficit, mais compte tenu de l’incertitude économique qui persiste, on peut comprendre que le gouvernement fédéral envisage des solutions à court terme pour relancer l’économie canadienne et la rendre plus compétitive et productive », souligne Kevin Dancey, président et chef de la direction de CPA Canada. « Toutefois, si des déficits sont nécessaires pour financer les mesures de relance, le gouvernement doit respecter son intention de revenir à l’équilibre budgétaire en 2019-2020. »

CPA Canada continuera de prôner une réforme du système fiscal pour renforcer l’économie. « Le système fiscal canadien est l’un des plus importants outils stratégiques dont le gouvernement dispose pour surmonter les problèmes démographiques du pays et aider les entreprises à demeurer concurrentielles », explique M. Dancey.

CPA Canada rappelle que le système fiscal canadien n’a pas fait l’objet d’un examen en profondeur depuis le rapport de la Commission royale d’enquête sur la fiscalité en 1966 et que la société canadienne a connu des changements importants depuis. L’organisation comptable nationale souligne qu’on observe un consensus croissant en faveur d’une simplification et d’une réforme du système fiscal parmi les principaux organismes nationaux, les économistes, les groupes de réflexion et le Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

« Une réforme du système fiscal permettrait d’améliorer la compétitivité du Canada sur la scène internationale, d’augmenter sa productivité, de stimuler sa croissance économique et de favoriser sa prospérité à long terme, selon M. Dancey. Puisque le gouvernement est majoritaire, le moment est idéal pour s’atteler à des enjeux prioritaires comme celui-ci, qui exigeront sans doute une attention à long terme. »

L’organisation comptable juge encourageants les engagements pris dans le discours du Trône relativement à la transparence, aux changements climatiques, et à l’élargissement des possibilités offertes à la population grâce à la croissance et à la diversification du commerce international du Canada.

Par ailleurs, CPA Canada accueille favorablement la promesse du gouvernement fédéral d’être à l’écoute des Canadiens. « Pour servir l’intérêt public, notre approche est fondée sur la collaboration afin d’aborder les enjeux de façon efficace et efficiente, affirme M. Dancey. Nous avons hâte de travailler en collaboration avec le nouveau gouvernement fédéral afin de promouvoir de saines politiques publiques. »