Arnaques en tous genres – février-mars 2018

Maria Sharapova fait l’objet d’une deuxième enquête pour fraude, tandis que deux sportifs professionnels américains ont détourné des millions de dollars destinés à une œuvre africaine.

DOUBLE FAUTE

Deuxième revers pour l’as du tennis

Un malheur n’arrive jamais seul. Parlez-en aux champions russes déchus après les Jeux d’hiver de Sotchi, et à Maria Sharapova, leur célèbre compatriote, revenue au tennis en avril 2017 après une suspension de 15 mois pour dopage. En novembre 2017, son nom était évoqué dans une enquête pour fraude : le promoteur d’un projet immobilier à New Delhi auquel elle avait prêté son image aurait floué des investisseurs de dizaines de millions de dollars. La joueuse (qui a touché 29,1 M$ US en 2016) s’était rendue en Inde en 2013 pour le lancement.

EN MAL D’AMOUR?

Gare aux soupirants baratineurs

Le clavardage des amoureux

86 M$ US. C’est ce qu’auraient empoché les cyberséducteurs sans scrupules en 2014, selon le FBI. Cœurs solitaires, sachez-le : les escrocs rôdent le 14 février. Ne répondez pas aux courriels d’un admirateur secret, ni à ceux qui vous annoncent qu’un colis vous attend. N’ouvrez pas à un messager qui refuse de vous dire qui l’envoie. Enfin, éconduisez quiconque vous fixe un rendez-vous ce jour-là sur un site de rencontre.

DISGRÂCE AU SOMMET

Chantier naval à la derive

Kim Woo-Choong, fondateur du constructeur naval sud-coréen Daewoo, a écopé de 10 ans de prison pour fraude en 2006. Et son successeur, Nam Sang-tae (67 ans), qui a dirigé le chantier naval de 2006 à 2012 et a été mis en accusation en janvier 2017, passera six ans à l’ombre pour escroquerie et autres délits. Le groupe aurait essuyé des pertes d’environ 12 M$ US alors que Nam Sang-tae tenait la barre. Son crime? Avoir sciemment payé trois fois trop cher pour prendre le contrôle d’une société industrielle.

ATTITUDE NON SPORTIVE

Les deux font la paire

Les américains Kermit Washington (66 ans) et Ronald Jack Mix (78 ans), anciens sportifs professionnels (le premier, joueur de basketball; le second, joueur de football), ont détourné des centaines de milliers de dollars destinés à une œuvre africaine. Le duo, qui a plaidé coupable à divers chefs d’accusation de fraude à Kansas City en décembre, attend le jugement. En 2015, Kermit Washington avait aussi été mêlé à l’un des plus vastes stratagèmes de piratage informatique jamais portés devant les tribunaux américains.

HAMEÇONNAGE DES PAPILLES

Dans les mailles du filet

Vous croyez déguster une darne de thon? Il pourrait s’agir d’escolier, un poisson surnommé – avec raison – le « laxatif des mers ». La fraude alimentaire, un fléau mondial, présente de nombreux dangers. D’après une étude récente d’Oceana Canada, organisme consacré à la protection des océans, 45 des 98 échantillons recueillis à Ottawa dans divers restaurants et points de vente étaient mal étiquetés.