Saveurs d'ailleurs : voyage au Nigéria

Ô joie! La cuisine nigérienne rassasie sans faire grossir. De quoi rendre complètement foufou.

Au Nigéria, la cuisine réconfort se décline aux saveurs d’ailleurs : on y sert d’étonnants plats, comme la soupe égusi, à la farine de graines de courge, et le flan moin-moin, aux légumineuses. Fondatrice du blogue culinaire 9jafoodie.com, Ronke Edoho, CPA, spécialisée en nutrition et en aide à la perte de poids, vante les vertus des savoureux plats de son pays natal. Voici nos questions et ses réponses.

Comment décrire la cuisine du Nigéria?

« La plupart de nos plats combinent deux éléments : un ragoût d’okra (aussi appelé gombo) ou de fruits du palmier, et un amidon fermenté, comme le foufou (à base de manioc) ou l’amala (à base d’igname). »

Pourquoi s’intéresser aux recettes du Nigéria?

« Au collège, j’ai pris une dizaine de kilos en deux ans. Quand j’ai quitté le Nigéria pour le Canada en 2004, j’ai continué de grossir. On m’avait dit que pour maigrir, il fallait fuir les glucides, alors je me suis mise à éviter la cuisine de chez nous.

« Mais j’ai fait des recherches sur les valeurs nutritives des aliments africains et les types de glucides à favoriser. Je voulais comprendre pourquoi certains Africains gardent la ligne. J’ai appris qu’il y a des glucides simples et des glucides complexes, et qu’il faut consommer des hydrates de carbone complexes pour se sentir rassasié et éviter de grignoter. Je pouvais manger des plats à base de manioc, comme le gari et le foufou; je devais simplement doser mes portions et équilibrer mes repas. J’ai maigri en quelques mois, et cette réussite m’a poussée à vouloir apprendre aux autres comment manger santé, comme au Nigéria.

« Notre cuisine est l’une des plus rassasiantes du monde. Les aliments à indice de satiété élevé contiennent des glucides complexes, et non des glucides raffinés – qui sont pauvres en fibres. Avec ces derniers, on a faim une heure après! Généralement peu transformés, les aliments du Nigéria sont riches en fibres, alors on se sent rassasié longtemps. C’est parfait pour maigrir. »

À part diminuer la taille des portions, comment adopter un régime sain?

« À la campagne, comme il n’y avait pas de réfrigérateurs, les Africains faisaient frire les aliments pour mieux les conserver. La friture reste au cœur des traditions, même si sa raison d’être a disparu. Pour des recettes saines, remplacez le bain de friture par une cuisson à la poêle, réduisez la quantité d’huile, et hop! le tour est joué. »

À propos de l’auteur

Katia Jean Paul


Katia Jean Paul est rédactrice indépendante à Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.