Q&R : Démissionner dans les règles

Pour un départ harmonieux comme pour une entrée en fonctions réussie, la courtoisie s’impose.

Q : Démissionner dans les règles

R : Vous avez trouvé l’emploi de vos rêves et devez quitter votre poste actuel. Vous pourriez avoir envie de laisser votre patron en plan, surtout si vous avez une dent contre lui, mais éloignez cette tentation : pour un départ harmonieux comme pour une entrée en fonctions réussie, la courtoisie s’impose. L’objectif reste de donner bonne impression, peu importent les motifs de la décision. Voici quelques conseils du magazine Harvard Business Review : mettez votre supérieur au courant avant d’informer les autres. Rien ne vous oblige à expliquer les raisons de votre départ, mais attendez-vous à des questions. Assurez-vous de souligner les aspects positifs (vos apprentissages), ne laissez jamais l’employeur dans l’embarras (terminez les tâches entreprises, avant de partir) et donnez un préavis raisonnable (en général, comptez deux semaines, ou un mois pour un poste de direction, mais si vous pouvez laisser plus de temps pour former un remplaçant, la direction vous en saura gré). Enfin, ne ralentissez pas la cadence pendant les derniers jours. Rappelez-vous que le monde est petit : qui a envie d’être perçu comme celui qui a donné sa démission pour ensuite se tourner les pouces jusqu’à son départ?