Documenter l’incertitude relative aux estimations

Évaluer l’incertitude, c’est se tourner vers l’avenir tout en faisant preuve de jugement.

L’information financière regorge d’estimations. Une incertitude relative aux estimations existe quand, lors de l’application d’une méthode comptable particulière, l’évaluation d’un actif ou d’un passif repose sur des hypothèses importantes à l’égard de l’avenir. La direction doit alors avoir recours à son jugement et effectuer une estimation neutre et impartiale. Elle peut devoir faire un choix entre plusieurs estimations raisonnables : provision pour créances douteuses, charges de restructuration, obligations liées à la mise hors service d’immobilisations, poursuites, durée d’utilité des actifs qui sert à calculer l’amortissement et l’épuisement, et juste valeur ou valeur d’utilité d’un actif qui sert à déterminer la perte de valeur.

La chute des prix des produits de base, la volatilité du change et les préoccupations quant aux perspectives de croissance mondiale s’ajoutent aux incertitudes économiques actuelles. Ces facteurs ont forcé les entreprises à revoir prévisions et plans, d’où des conséquences évidentes sur les estimations comptables et les informations connexes. Il peut alors être très difficile de déterminer le degré d’incertitude associé aux estimations importantes, la sensibilité des estimations comptables importantes aux changements liés aux hypothèses, et l’évolution possible de ces estimations durant les exercices futurs.

Lucy Durocher, associée, services-conseils en comptabilité, à PwC, souligne l’importance du jugement professionnel : « La direction doit juger aujourd’hui s’il est probable que les hypothèses sur l’avenir ne se réaliseront pas et qu’un ajustement significatif sera nécessaire à l’exercice suivant. Ainsi, avant la chute du pétrole, les investisseurs immobiliers albertains n’auraient peut-être pas envisagé de changement important dans le marché immobilier commercial pour l’exercice suivant. Or, l’effondrement du pétrole a fait éclater la bulle; il y avait bien une incertitude importante relative aux estimations. Évaluer l’incertitude, c’est se tourner vers l’avenir. »

Afin de déterminer si les informations sur l’incertitude sont adéquates, il faut voir la question sous deux angles :

Les états financiers décrivent-ils les sources majeures d’incertitude relative aux estimations?

« En général, les entreprises cernent correctement les aspects touchés par cette incertitude : ce sont les jugements les plus difficiles, subjectifs ou complexes, poursuit Mme Durocher. Mais l’explication des raisons de l’incertitude peut laisser à désirer, selon les indications des normes comptables : l’information est souvent insuffisante ou trop générale pour indiquer à quel aspect de l’estimation est associé le risque important susceptible d’entraîner un ajustement significatif à l’exercice suivant. »

Les informations fournies suffisent-elles?

Selon les IFRS, il faut comptabiliser les immeubles de placement à leur juste valeur dans le bilan. « Cette évaluation comprend souvent deux composantes clés : des flux de trésorerie stabilisés et le taux de capitalisation. Vu la volatilité économique, il est difficile de savoir si le taux de capitalisation ou les hypothèses sur les flux de trésorerie sont justes; il y a donc une incertitude relative à la mesure, affirme Mme Durocher. Le bilan comporte une valeur permettant de trouver la source de l’incertitude, mais il faut se concentrer sur ses causes. »

Si les états financiers doivent comprendre des informations sur l’incertitude relative aux estimations, c'est surtout pour que les utilisateurs obtiennent des renseignements de la meilleure qualité possible. Les évaluations se fondent sur les attentes quant à l’avenir, alors il est essentiel d’indiquer la méthode suivie. Selon Mme Durocher, « les préparateurs ont fait de leur mieux pour proposer une évaluation, mais d’autres intervenants pourraient arriver à d’autres conclusions. L’objectif est d’aider les investisseurs à mieux comprendre le raisonnement de la direction, afin qu'ils puissent prendre des décisions plus éclairées ».

Pour de plus amples renseignements, consultez le document d’information de CPA Canada intitulé Quelles informations faut-il fournir sur l’incertitude relative aux estimations? disponible à l'adresse www.cpacanada.ca/mag-infoestimation