Arménie

Depuis son independence en 1991, l’Arménie s’emploie à développer son économie grâce à l’exploitation minière, l’agriculture à petite échelle et la haute technologie.

Ancienne république soviétique, l’Arménie a acquis son indépendance en 1991. Elle s’est alors employée à éliminer la corruption qui l’avait empêchée de progresser. À l’aéroport international Zvartnots, par exemple, les passagers devaient souvent verser des pots-de-vin. Ce n’est plus le cas, et l’aéroport est maintenant doté d’un nouveau terminal ultramoderne. Mais il reste encore des domaines où le pays cherche à s’émanciper.

L’économie, qui était fondée sur la fabrication de machines-outils, les textiles et les produits manufacturés, est aujourd’hui axée sur les mines, l’agriculture à petite échelle et la haute technologie. Mais dans d’autres secteurs, l’Arménie reste dépendante de la Russie, qui possède ou gère en grande partie l’infrastructure du pays, dont le secteur énergétique (électricité et gaz naturel).

L’Arménie est un pays enclavé et montagneux. Ses frontières avec la Turquie et l’Azerbaïdjan sont fermées, mais le pays, qui s’est joint à l’OMC en 2003, pratique le libre-échange avec la Géorgie et l’Iran.

On y tente par divers moyens d’attirer les investisseurs. Ainsi, on offre une exonération fiscale de trois ans aux petites sociétés de TI (15 employés ou moins) qui investissent au pays.

INFOS POUR LES INVESTISSEURS

1. Erevan est la capitale et le centre économique du pays.

2. Selon Forbes, l’Arménie occupait en 2015 le 66e rang des 144 meilleurs pays où conclure des affaires.

3. La Banque Mondiale a, en 2015, placé l’Arménie au 35e rang des 189 pays où faire des affaires.

4. L'Arménie est le 144e importateur et le 150e exportateur du monde.

ÉTIQUETTE

1. Culture et cuisine : La culture de l’Arménie est méditerranéenne, proche de celle de l’Italie. Les déjeuners ou dîners d’affaires sont chose courante. Comptez au moins deux heures pour ces rencontres.

2. Ponctualité : Les Arméniens sont ponctuels. Ils toléreront un retard de 15 minutes, mais passé ce délai, ils partiront.

3. Tenue habillée : Pour les hommes, veston et cravate. Pour les femmes, robe ou tailleur.

4. Cellulaire : Comme au Canada, il convient d’éteindre et de ranger son cellulaire lors des rencontres (sauf en cas d’urgence, évidemment).

5. Place publique : Les Arméniens n’hésitent pas à observer les passants, ce qui peut être déconcertant, mais il ne faut pas s’en inquiéter.

DIVERS

Wi-Fi : L’accès sans fil à Internet est vu comme un droit. On l’offre dans la plupart des hôtels et des lieux publics, et l’État envisage de le rendre obligatoire dans les entreprises.

Langues : L’arménien est la langue dominante, et l’anglais rattrape le russe comme deuxième langue parlée au pays. Si vous vous rendez en zone rurale, il serait bon de vous munir d’un dictionnaire ou d’une appli de traduction.

Pourboire : On laisse habituellement un pourboire d’au plus 10 %.

Déplacements : Par rapport aux prix occidentaux, une course en taxi est très bon marché. On peut aussi prendre l’autobus ou le minibus pour se déplacer dans Erevan ou pour aller d’une ville à l’autre. L’autobus est plus spacieux et moins cher, mais le minibus est plus rapide.

Monnaie : Le dram arménien. 

Arménie

À propos de l’auteur

Jennifer Campbell


Jennifer Campbell est rédactrice indépendante à Ottawa.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.