Q&R : Les émoticônes ont-elles leur place au travail ?

Au lieu de prendre des raccourcis avec des émoticônes, employez une langue châtiée dans vos courriels ou textos professionnels.

Pour tout dire, pas vraiment. Certains d’entre nous ont du mal à résister à l’envie d’insérer un visage rieur dans une demande urgente faite à un collègue, mais, selon Louise Fox, spécialiste torontoise de l’étiquette, il faut se garder d’utiliser les touches en question à cette fin. « Tout dépend de la relation et de la situation. Cela dit, il est préférable d’éviter ces symboles au travail, car on ne sait jamais où le courriel aboutira, explique- t-elle. Par exemple, le message est transféré, et votre bonhomme sourire atterrit dans la boîte de réception du PDG. Ça ne fait pas sérieux. »

Au lieu de prendre des raccourcis avec des émoticônes (aussi nommées émojis), employez une langue châtiée – et, de grâce, une grammaire correcte – dans vos courriels ou textos à des collègues, des supérieurs ou des clients.

Sachez aussi que les émoticônes courantes ne sont pas comprises par tout le monde. La dernière chose que vous voulez, c’est que votre petit symbole soit mal interprété. Bref, réservez-le :) à vos amis Facebook, conclut Louise Fox.

À propos de l’auteur

Lisa van de Geyn


Lisa van de Geyn est rédactrice indépendante à Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.