Le voyage commence à la maison

Vérifiez vos assurances pour les véhicules de location avant de partir, et non une fois arrivé à destination.

Le vol a été long, vous êtes fatigué, et les enfants sont de mauvais poil. Vous avez hâte d’arriver à l’hôtel et d’aller dormir. Vous récupérez vos valises et vous vous rendez au comptoir de l’agence de location de véhicules. La préposée vous demande si vous voulez souscrire une assurance pour la voiture, à défaut de quoi, vous serez responsable de sa valeur intégrale, soit 45 000 $.

Si vous refusez, vous devrez parapher le formulaire de location à plusieurs endroits. Souvent, les gens acceptent de payer cette assurance simplement par crainte de ne pas être protégés. Mais, ce faisant, ils gaspillent peut-être leur argent, car il se peut qu’ils soient déjà couverts. Il est donc sage de vérifier avant de partir si on est assuré, et non une fois rendu à destination.

Voyons d’abord les divers types d’assurance pour les véhicules en location. L’assurance collision sans franchise (ACSF) et l’assurance contre le vol (AV) couvrent respectivement les dommages causés au véhicule et le vol de celui-ci. L’assurance pertes et dommages (APD) couvre à la fois les dommages et le vol. L’assurance responsabilité civile (ARC) s’applique aux préjudices corporels (y compris le décès) et aux dommages matériels subis par les tiers.

Voici un exemple de proposition en ligne pour la location d’une Volvo S60 pendant deux semaines au Portugal : le taux de base avec ARC, mais sans ACSF ni AV, y compris les frais et taxes, la prise en charge et le retour du véhicule à l’aéroport de Lisbonne, est de 2 074,04 $. L’ACSF et l’AV coûtent respectivement 44,97 $ et 27,09 $ par jour. Si vous prenez les deux pour 14 jours, la location avec frais et taxes totalisera 3 469,83 $, soit 1 395,79 $ (67 %) de plus. En outre, la franchise applicable à l’ACSF et à l’AV est de 5 000 $. Pour la ramener à 450 $, vous pouvez souscrire une « super » ACSF moyennant 28,75 $ de plus par jour. Au final, il vous en coûtera 4 026,89 $!

Deux autres solutions s’offrent à vous : votre propre assurance auto ou l’assurance offerte avec certaines cartes de crédit.

La plupart des assureurs offrent une protection facultative contre les dommages et la responsabilité civile dans le cas d’un véhicule autre que le vôtre, y compris un véhicule loué. Cette couverture abordable (environ 30 $ par année) peut être avantageuse, mais elle ne s’applique en général qu’au Canada et aux États-Unis. 

Vous pouvez aussi utiliser une carte de crédit assortie d’une assurance couvrant les véhicules de location. Prenons, par exemple, la carte Visa Infinite TD Aéroplan. Le contrat prévoit notamment ceci :

• seul le titulaire de la carte peut louer un véhicule, et l’ACSF de l’agence de location doit être refusée;

• l’intégralité de la location doit être réglée au moyen de la même carte de crédit TD;

• la durée de la location ne doit pas dépasser 48 jours consécutifs;

• les dommages causés au véhicule loué, y compris la perte ou le vol, sont couverts jusqu’à concurrence de la valeur de rachat du véhicule (au plus 65 000 $), plus les frais pour privation de jouissance, et aucune franchise ne s’applique;

• le titulaire doit signaler tout sinistre dans les 48 heures en composant un numéro sans frais en Amérique du Nord ou en faisant un appel à frais virés ailleurs dans le monde (les numéros de téléphone figurent dans le contrat).

Si vous louez un véhicule, vous pourriez donc l’assurer, sans franchise, simplement en utilisant la bonne carte. Il y a toutefois certaines lacunes à combler. D’abord, vous ne serez pas assuré pour la responsabilité envers les tiers. Vous devez donc faire ajouter un avenant à votre contrat d’assurance auto, mais celui-ci ne s’appliquera qu’au Canada et aux États-Unis. Par conséquent, si vous allez dans un autre pays, assurez-vous que l’ARC est comprise dans le tarif de location de base, sinon vous devrez souscrire cette assurance. Et si vous voyagez en Italie ou en Irlande, il semble que vous n’ayez d’autre choix que de prendre l’ACSF de l’agence de location.

Quoi que vous fassiez, communiquez avec votre assureur ou votre société de carte de crédit avant le départ. Donnez des précisions sur votre voyage. Demandez à l’assureur de vous envoyer l’avenant pour l’ARC. Vérifiez auprès de la société de carte de crédit que vous êtes bien assuré, et emportez le contrat d’utilisation de votre carte en guise de preuve d’assurance. Enfin, au moment de la prise en charge et du retour du véhicule, filmez-en l’extérieur et l’intérieur. Et si jamais on vous réclame des dommages, vous pourrez alors confondre vos détracteurs.

À propos de l’auteur

David Trahair


David Trahair, CPA, CA, chroniqueur, conférencier et auteur, a publié cinq ouvrages sur les finances personnelles. Son plus récent, rédigé pour CPA Canada, s’intitule Retraite et procrastination : guide de survie. Site web : www.trahair.com

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.