TransCanada : échos canadiens – novembre 2016

Plusieurs bases militaires canadiennes sont en ruine en raison du sous-financement chronique des infrastructures, tandis que les prisons québecoises sont surpeuplées les fins de semaine.

ARCHÉOLOGIE

En symbiose écologique

L’être humain dégrade l’environnement. Or, il l’aurait parfois enrichi au cours des millénaires, selon un article publié dans Nature Communications par des chercheurs des universités de Victoria, de Waterloo et de l’Arizona, ainsi que du Hakai Institute. C’est le cas des forêts pluviales côtières de la Colombie-Britannique : l’exploitation à long terme de ressources intertidales comme les coquillages comestibles y aurait été bénéfique. L’étude révèle que 13 000 ans d’occupation par les Premières Nations ont accru la productivité de la forêt pluviale tempérée. Le rejet et l’empilement répétés de coquillages tout comme l’emploi du feu ont élevé les taux de pH et de nutriments dans le sol, et favorisé le drainage. Les arbres des sites étudiés sont ainsi plus grands et plus sains que ceux des forêts environnantes.

Andrew Trant, le chercheur principal, estime qu’on observera le même phénomène dans d’autres sites archéologiques littoraux à l’échelle mondiale.

ÉCONOMIE

Oser pour gagner

Bourse

L’économie canadienne fait du surplace depuis 2007, et la Banque du Canada prévoit une croissance anémique : 1,3 % en 2016. La raison : certains chefs d’entreprise manquent de cran, selon une récente étude de Deloitte, rapporte l’hebdomadaire montréalais Les Affaires.

D’après l’étude L'avenir appartient aux plus audacieux, les entreprises hardies surpassent les autres grâce à de meilleurs résultats, à l’innovation et à la R-D.

Selon Deloitte, le « courage consiste à faire ce qu’il faut – ce qui n’est pas toujours facile – pour le bien commun, même lorsqu’on est envahi par la crainte, le doute ou l’incertitude ». À peine 11 % des entreprises correspondent à ce profil. Les entreprises « hésitantes » et « craintives », à 43 % et 15 % respectivement, constituent la majorité.

FORCES ARMÉES

Cible ratée

Plusieurs bases militaires sont en ruines en raison du sous-financement chronique des infrastructures (égouts, routes, électricité, chauffage et eau), selon un audit de la Défense nationale, rapporte le Huffington Post. Mal renseigné sur l’état des systèmes, le Ministère ignore ce qu’il faut réparer ou remplacer.

La cause? Le manque de financement et la piètre tenue des dossiers. Le Canada consacre moins de 1 % de son PIB à la défense – un taux parmi les plus bas des pays de l’OTAN. Même si le budget 2016 prévoit plus de 200 M$ pour l’infrastructure militaire, cette somme ne vise pas à combler le sous-financement exposé dans l’audit.

SYSTÈME CARCÉRAL

Un week-end en prison

Prison

Les Prisons québéoises sont surpeuplées, mais seulement la fin de semaine, selon Le Devoir. Quelque 5600 détenus doivent dormir dans des pièces sans fenêtres sur des matelas au sol, ou dans des parloirs ou des gymnases transformés en dortoir. Si les détenus de fin de semaine purgent de courtes peines et présentent un faible risque pour la société, leur nombre (+ 64 % en cinq ans) augmente les dangers. Ces prisonniers, qui pourraient faire entrer des drogues et des objets interdits dans les pénitenciers, requièrent une vigilance accrue. Selon les autorités, l’ouverture de trois nouvelles prisons devrait désengorger le système.

À propos de l’auteur

Yan Barcelo


Yan Barcelo est journaliste dans la région de Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.