Nouvelles et conseils sur la gestion et le milieu de travail – novembre 2016

La probabilité de rencontrer un psychopathe est la même en entreprise qu’en prison, et plus de huit directeurs financiers sur dix au Canada prévoient recruter au cours des prochains mois.

L’INSTINCT DU TUEUR?

Lequel de vos collègues est un psychopathe?

Selon des données présentées au congrès 2016 de l’Australian Psychological Society, la probabilité de rencontrer un psychopathe en entreprise est la même qu’en prison. Les chercheurs ont observé, aux échelons supérieurs des entreprises, une proportion de traits psychopathiques (manque de sincérité, d’empathie ou de remords, égocentrisme, séduction et superficialité) variant de 3 % à 21 % – soit bien plus que dans l’ensemble de la population (1 %) et pratiquement comme dans les prisons (20 %). Ces psychopathes à succès ne tuent pas, mais peuvent se livrer à des pratiques illégales ou contraires à l’éthique et empoisonner la vie de leurs collègues, affirme Nathan Brooks, psychologue, membre de l’équipe de recherche. Ces résultats cadrent avec ceux d’une recherche menée par le psychologue britannique Kevin Dutton, qui montrait que les PDG forment le groupe professionnel comptant le plus de psychopathes. À noter : les comptables se classent parmi les 10 groupes en comptant le moins.

UNE MENACE PLUS QUE FANTÔME

Les comptables ne craignent pas les robots

Robot

Mises à pied massives causées par les avancées technologiques? Les professionnels de la finance n’y croient guère. Selon un sondage du Chartered Institute of Management Accountants mené auprès de 1 628 comptables du monde entier, seulement 29 % estiment qu’une automatisation plus poussée supprimerait des emplois. En fait, 62 % affirment que l’automatisation accrue et une analyse plus fine des données augmenteraient l’efficacité des entreprises; 47 % envisagent une hausse de la qualification de la main-d’œuvre, notamment en informatique; et plus du tiers prévoient un meilleur équilibre travail-vie professionnelle grâce à la prise en charge de certaines tâches par les ordinateurs.

EMPLOIS À GOGO

En avant la finance

Plus de huit directeurs financiers sur dix au pays prévoient recruter au cours des prochains mois. Selon le dernier sondage sur les Perspectives de l’emploi pour les professionnels au Canada de Robert Half, d’ici février 2017, 17 % comptent créer de nouveaux postes, 67 % entendent pourvoir les postes vacants et 16 % ne prévoient aucune mesure de recrutement. Aucun des répondants n’entend supprimer des postes au dernier trimestre de 2016 ou au premier trimestre de 2017.

MERCI ET ADIEU

Premières (et dernières) impressions mémorables

Les chercheurs d’emploi doivent se démarquer, mais beaucoup d’entre eux ne pourraient pas s’y prendre plus mal, révèle un sondage CareerBuilder. Les recruteurs interrogés au sujet des moyens utilisés par les candidats pour faire bonne impression ont fait état de certaines tactiques pour le moins singulières. En voici quelques-unes :

  • Demander à un prêtre d’intercéder pour soi auprès du recruteur;
  • Acheter un billet de première classe pour s’asseoir à côté du recruteur sur un vol transatlantique;
  • Après l’entrevue, envoyer une fleur dans un soulier, le tout accompagné de la note : «J’essaie de mettre le pied dans la porte...»;
  • Arborer une cravate portant le nom de l’entreprise;
  • Envoyer au recruteur une enveloppe brune.

Cette dernière pratique a tout du pot-de-vin, et il y a lieu de se demander si toutes celles qui précèdent ne seraient pas attribuables, justement, à un petit excès de vin.