Favoriser la participation

L’IRS lance un site Web pour aider les participants de l’économie du partage à payer leur juste part d’impôt.

En 2014, plus de 2,5 millions de contribuables américains ont gagné un revenu issu de services de l’économie du partage comme Airbnb, Uber et Etsy. Toutefois, une grande partie de ces revenus n’ont probablement pas été déclarés, puisque le régime fiscal américain ne s’est pas adapté à ces nouveaux services, indique le Fiscal Times, qui s’appuie sur une étude de chercheurs de l’Université américaine de Washington. Résultat : des milliards de dollars échapperaient à l’IRS.

Entre autres problèmes, les personnes qui participent à l’économie du partage ne reçoivent pas de formulaires comme le 1099-K que les entreprises doivent soumettre quand elles ont un chiffre d’affaires supérieur à 20 000 $ US et qu’elles ont traité 200 transactions de crédit ou plus, ou le 1099-MISC, qui concerne les paiements de plus de 600 $ US versés aux entrepreneurs indépendants, aux travailleurs autonomes et aux petites entreprises. Par conséquent, l’étude rapporte que « les règles fiscales en vigueur créent une échappatoire de 19 399 $ US qui touche des millions de contribuables ».

L’IRS tente maintenant de colmater cette brèche en lançant un nouveau site Web pour aider ceux qui participent à l’économie du partage à payer leur juste part d’impôt. Appelé le Sharing Economy Resource Center, le site traite de sujets tels que les obligations de déclaration, les paiements estimatifs d’impôt trimestriels et l’impôt sur le revenu d’un travail indépendant. On y lit notamment ceci : « Si vous tirez un revenu d’une activité d’économie du partage, ce revenu est généralement imposable… même s’il s’agit d’un emploi secondaire ou d’une activité à temps partiel et même si l’on vous paie en espèces. » Cependant, on y indique aussi que « selon les circonstances, une partie de vos dépenses d’entreprise, voire la totalité, pourraient être déductibles, sous réserve des restrictions et règles fiscales habituelles ».