Nouvelles et conseils sur la gestion et le milieu de travail

Le célèbre rappeur britannique Tinie Tempah a révélé qu’il rêvait de devenir comptable avant de lancer sa carrière musicale. De plus, une personne sur cinq trouve le jargon financier incompréhensible, indique une nouvelle étude.

CHACUN SON RÊVE

J’aurais voulu être un comptable

À voir le succès fou des émissions American Idol et La Voix, on jurerait que tout le monde rêve de devenir une star de la musique pop. À quoi donc aspire un célèbre rappeur qui vend déjà des millions de disques? À devenir comptable, bien sûr! Tinie Tempah, le rappeur britannique de 27 ans qui, au Royaume-Uni, a inscrit en tête du palmarès plus de hits que le groupe Queen, s’est confié au Telegraph : « Mon comptable rêve d’être rappeur, a-t-il plaisanté, mais moi, j’ai toujours voulu être comptable. » Sachant qu’une brillante carrière sur la scène musicale était loin d’être assurée, il s’était fixé un délai : s’il n’avait pas de contrat avec une maison de disques à 20 ans, il se rabattrait sur la comptabilité. Or, il en a signé un quatre semaines avant son 20e anniversaire. On connaît la suite, mais qui sait? À son âge, il a encore le temps de changer de carrière.

CHARABIA

Je ne parle pas comptable

Le jargon financier convient pour discuter entre collègues, mais pour le commun des mortels, c’est du chinois. Selon une étude britannique menée par Pulse Accounting, un client sur cinq qui consulte un comptable ne comprend rien aux explications fournies. Pire : plus du quart (26 %) des répondants jugeaient inutile de poser des questions, car les réponses du comptable leur paraissaient tout aussi déconcertantes, voire davantage.

SIÉGER, UN CONSEIL PAYANT

Prix de présence

Vous voulez arrondir vos fins de mois? Sachez qu’au Canada, les membres d’un conseil d’administration touchent environ 7 500 $ par réunion, soit une hausse d’environ 7 % entre 2013 et 2014. C’est ce que révèle un rapport du Korn Ferry Hay Group, qui portait sur 60 sociétés des indices S&P/TSX. Le nombre de réunions n’a guère bougé, mais les administrateurs travaillent davantage, assument plus de risques financiers et mettent leur réputation en jeu, d’où la hausse des exigences salariales. En ce qui concerne les coûts moyens par réunion, les sociétés des ressources naturelles sont les plus dépensières, et les banques, les plus parcimonieuses.

L’ÉTOFFE D’UN CHEF

Les cadres de demain

Les jeunes d’aujourd’hui, peut-être plus narcissiques que leurs parents, seront bientôt prêts à tenir le gouvernail en entreprise. C’est ce que disent la majorité des gestionnaires recruteurs, selon un selon un sondage américain mené par la plateforme de travail autonome Elance-oDesk et le cabinet-conseil Millennial Branding. Selon 68 % des répondants (sept sur dix), les enfants du millénaire possèdent des qualités qui font défaut aux générations précédentes; 82 % des recruteurs soulignent leur talent technologique et 60 % trouvent qu’ils apprennent facilement. D’après le sondage, 28 % de ces jeunes loups occupent déjà un poste de direction, et plus de la moitié (53 %) des employeurs peinent à recruter et à fidéliser des candidats doués issus de la génération Y.

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.