Mot du rédacteur en chef : prochaines étapes

Okey Chigbo, rédacteur en chef de CPA Magazine, présente les articles du numéro de mars 2016.

En ouvrant leur restaurant en 1940, Richard et Maurice McDonald ne croyaient pas jeter les fondements d’un géant mondial de la restauration rapide. Mais, comme c’est souvent le cas, ce n’est pas à eux que revient le mérite d’avoir créé et tant développé la marque. C’est le très ambitieux Ray Kroc qui, après avoir franchisé des établissements d’un bout à l’autre des États-Unis et racheté la société en 1961 pour 2,7 M$ US, n’a pas ménagé ses efforts pour faire de la chaîne une institution nationale. Sous sa direction, McDonald’s s’est inscrite en bourse, en 1965, et a lancé des campagnes de publicité célèbres (dont « Vous méritez une pause aujourd’hui ») ainsi que Ronald McDonald, les arches d’or, le Big Mac, l’Œuf McMuffin et d’autres traits distinctifs de son image.

En ce début du nouveau millénaire, qui a vu la multinationale étendre son empire, il y a des McDo dans au moins 131 pays à revenu moyen ou élevé, dont la Chine, mais aussi... l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan.

Malgré cette formidable croissance, tout ne va pas pour le mieux sous les arches d’or. La concurrence fait rage, les clients ont de nouvelles attentes en matière de restauration rapide et préfèrent manger plus frais... autant de difficultés à surmonter pour une société qui mise sur le préemballé. « Si McDonald’s affichait encore des bénéfices en 2014, son taux de croissance s’était toutefois détérioré », écrit Susan Smith dans « Une bouchée à la fois ». En réaction, la société a confié les rênes au Britannique Steve Easterbrook, l’ancien directeur général de McDonald’s UK, devenu président de McDonald’s Europe, puis chef mondial de gestion de la marque.

M. Easterbrook entend « revitaliser McDonald’s pour en faire une entreprise moderne et progressiste qui offre une expérience client contemporaine », annonce la société. Lisez l’article pour connaître les défis qui attendent cette dernière, tandis que son chef la dote d’outils pour le siècle nouveau.

CPA Canada vient de terminer son sondage sur la rémunération des CPA. Comme l’écrit Robert Colapinto (« Sondage 2015 sur la rémunération », les résultats montrent qu’« en 2014, forte de l’unification des trois organisations précédentes, la profession avait le vent dans les voiles ». L’auteur ajoute que la rémunération moyenne (postes traditionnels et non traditionnels) a grimpé de 7 %, et la rémunération médiane, de 3 %. « Si les salaires n’affichent pas de hausse spectaculaire, les comptables bénéficient toutefois d’excellentes conditions et occupent des fonctions respectées, en cabinet comme dans divers secteurs. » Cet article saura sans aucun doute susciter l’intérêt de la majorité des lecteurs.

À propos de l’auteur

Okey Chigbo


Okey Chigbo est rédacteur en chef de CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.