Nouvelles et conseils sur la gestion et le milieu de travail – mai 2016

Les baby-boomers sont plus accros à leurs appareils électroniques que les Y, tandis que les entreprises canadiennes sont plus près de passer à un environnement sans papier que celles d’ailleurs.

DISTRACTIONS TECHNOLOGIQUES

« Ma génération est plus accro que la tienne »

On dit que les Y ont constamment les yeux rivés sur leurs téléphones ou autres appareils électroniques, mais selon un sondage mondial de la société d’études de marché Nielsen, ils ne seraient pas les plus accros. Plus de la moitié, soit 52 %, des baby-boomers (50 à 64 ans) et 45 % des X (35 à 49 ans) disent être dérangés par leurs appareils durant les repas, contre 40 % des Y (21 à 34 ans). Même les plus de 65 ans, dont 42 % disent apporter leur appareil à table, seraient davantage dépendants de la technologie que les Y.

NOIR SUR BLANC

Sans papier d’ici 2018?

papier 

Les entreprises canadiennes sont plus près de passer à un environnement sans papier que celles d’ailleurs. Selon un sondage de Xerox mené auprès de 600 directeurs des TI des États-Unis, du Canada et d’Europe, les Canadiens sont les plus nombreux (44 %) à dire qu’ils numériseront complètement les processus de sept secteurs clés d’ici deux ans – facturation, contrats, fidélisation de la clientèle, ressources humaines, développement de produits, et processus verticaux et opérationnels. Parmi les répondants, 55 % indiquent que les processus de leur société reposent encore sur le papier, et 29 %, que les communications avec leurs clients se font par courrier papier. Les directeurs canadiens disent avoir recours au papier surtout pour le matériel de référence (69 %), les signatures (65 %) et le partage de documents (48 %).

GAINS AU FÉMININ

Plus de dirigeantes, plus de bénéfices

Selon le Peterson Institute for International Economics (États-Unis), qui a interrogé 21 980 sociétés de 91 pays, les sociétés comptant plus de femmes à des postes de direction sont plus rentables. Cette corrélation pourrait être attribuable aux avantages de la non-discrimination ou au fait que la présence de femmes augmente la diversité des compétences.

BIENVENUE AUX GESTIONNAIRES

Mieux vaut être mal encadré que pas du tout

Un mauvais gestionnaire est préférable à zéro gestionnaire, selon une analyse de Gallup. En effet, le taux d’engagement des employés chute à 2 % quand ils sont ignorés par leur superviseur, alors qu’il est de 45 % dans les équipes dirigées par de mauvais gestionnaires et de 61 % dans les équipes menées par de bons gestionnaires. Les chercheurs concluent que les employés sans supervision seraient moins attachés à la société et plus enclins à la quitter.

PEUR DES ÉCHÉANCES

Nette préférence pour les voyages

Voici une affirmation qui n’étonne pas après la période des impôts : les échéances sont une des principales sources de stress des travailleurs. Selon un sondage de CareerCast auprès de 834 employés de divers secteurs, les plus grandes sources de stress au travail sont l’imprévisibilité (26 %), l’environnement de travail (21 %), les échéances (20 %) et la sécurité des autres (16 %), les voyages étant l’aspect le moins stressant (1 %).

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.