Bien dans ses baskets

De l'art de porter des souliers de sport au bureau.

Les hommes portent de plus en plus souvent, au bureau ou lors de soirées mondaines, des chaussures de sport au lieu de souliers de ville. Entre les déjeuners d’affaires et le travail, s’entraîneraient-ils en vue d’une compétition olympique? Pas du tout!

Si la nouvelle esthétique vestimentaire, qui allie athlétisme et loisir (athleisure en anglais), a pris d’assaut la mode féminine, la chaussure de sport a plutôt donné lieu à une révolution tranquille. Depuis le début des années 2000, on voit de nombreux hommes qui, vêtus d’un complet, portent des chaussures de sport. Celles-ci, autrefois décriées car associées à une allure débraillée, ont acquis leurs lettres de noblesse. Le look a aussi gagné en popularité grâce aux Tom Ford, Balenciaga ou Lanvin de ce monde, dont les chaussures de sport griffées sont portées dans des défilés de tenues classiques.

Selon Michel Brisson, dont les deux boutiques montréalaises proposent aux hommes des vêtements haut de gamme (Neil Barrett, Tiger of Sweden), cette tendance reflète l’attitude de plus en plus décontractée des professionnels. « Elle s’inscrit dans la recherche de l’équilibre travail-vie personnelle, estime-t-il. Si les chaussures de sport sont élégantes et bien conçues, pourquoi ne pas les porter au travail? » Le choix ne manque pas, depuis les chaussures sport habillées (Stan Smith d’Adidas, Jack Purcell de Converse, etc.) jusqu’aux modèles en cuir offerts par de nouveaux venus comme Common Projects (New York), et NobleSole (Toronto).

Quid du bureau? « Dans une banque ou un cabinet d’avocats, c’est à éviter, indéniablement », répond Dan Trépanier, directeur de la création chez Articles of Style, une boutique en ligne de vêtements pour hommes dont le siège se trouve à New York. « Quand on s’occupe de l’argent ou de la liberté des gens, on doit avoir l’air professionnel. Mais dans un secteur créatif, comme les arts ou la technologie, pourquoi pas? »

Quelle que soit l’image qu’on veut donner, elle doit être parfaite. « Le pantalon doit être ajusté en fonction de la chaussure de sport, affirme M. Brisson. L’ourlet doit être à la hauteur de la cheville. »

Contrairement à M. Brisson, M. Trépanier ne croit pas que les hommes continueront encore longtemps à porter des chaussures de sport avec une tenue d’affaires. « Je crois que nous reviendrons graduellement aux vêtements qui dégagent une impression de classe et de raffinement. L’allure désinvolte des années 1990 finira par s’estomper, et les hommes s’habilleront de nouveau en fonction des circonstances. »

Bref, seul l’avenir nous dira si la combinaison complet-chaussures de sport finira par être adoptée par tous les milieux professionnels.

À propos de l’auteur

Katia Jean Paul


Katia Jean Paul est rédactrice indépendante à Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.