Conseils santé – juin-juillet 2016

De nouvelles recherches montrent que la fraternisation masculine a un effet positif sur le stress.

FRATERNISEZ ENTRE HOMMES

Selon des chercheurs de l’Université de la Californie à Berkeley, les effets des activités de fraternisation masculine sur la santé s’apparenteraient à ceux que l’on constate dans les couples, surtout pour la gestion du stress.

En état de stress modéré, les rats mâles occupant la même cage avaient des contacts physiques plus fréquents, et les taux d’ocytocine dans leur cerveau augmentaient. Chez les êtres humains aussi, l’ocytocine favorise la création de liens affectifs et l’interaction sociale. Résultat : une résilience accrue face au stress, une vie plus longue, et une meilleure santé.

UN PATRON GROGNON?

Votre chef est-il grognon, jour après jour? Consolez-vous. Vous êtes mieux loti que ceux qui subissent les sautes d’humeur d’un tyran imprévisible. Des chercheurs de l’Université du Michigan ont interrogé des travailleurs de 95 organisations de divers secteurs, sur trois semaines. Ceux dont le supérieur avait un comportement imprévisible vivaient davantage de stress et d’insatisfaction que ceux dont le patron se montrait systématiquement désagréable. Les chercheurs suggèrent d’ajouter des tests de personnalité et d’intégrité aux processus d’embauche et de promotion des supérieurs, pour déterminer s’ils sont susceptibles d’être cohérents et justes.

À propos de l’auteur

Agnes Borowik


Agnes Borowik est rédactrice indépendante à Burlington (ON).

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.