Arnaques en tous genres – juin-juillet 2016

En France, une mère porteuse vend son bébé à deux couples différents – et ce, à deux reprises.

BEAUCOUP MOINS HAPPY

Un pseudo-promoteur de concerts déchante

Sigismond Segbefia, 29 ans, natif du Ghana et résident de Silver Spring (Maryland), purge actuellement aux États-Unis une peine de deux ans de prison pour fraude. S’étant fait passer pour un propriétaire d’entreprise, un sergent de l’armée ou un promoteur de concerts, il a soutiré plus de 800 000 $ US à huit femmes en usant de tromperies sur des sites de rencontre en ligne, ainsi que 375 000 $ US à l’aciérie sud-coréenne Dosko Co. en prétendant pouvoir aider à produire un concert de Pharrell Williams. M. Segbefia, qui a plaidé coupable, doit restituer 1,2 M$ US et sera expulsé après avoir purgé sa peine.

MAUVAISE FOI

Un prêtre trop porté sur le jeu

 

Le père Amer Saka, de l’église catholique chaldéenne St. Joseph’s à London (Ontario), fait l’objet d’une enquête policière relativement à la disparition de 500 000 $ que les paroissiens avaient donnés pour parrainer des réfugiés iraquiens. Il a été suspendu par le diocèse catholique de Hamilton après avoir avoué à l’évêque qu’il avait dilapidé au jeu les fonds destinés à la réinstallation de réfugiés acceptés par le Canada. Au moment de mettre sous presse, aucune accusation n’avait encore été portée.

REVENUS NON DÉCLARÉS

Argent mal placé

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont arrêté quatre personnes pour fraude fiscale. Celles-ci dirigeaient des agences de placement qui ont affecté des travailleurs à des établissements de restauration rapide entre novembre 2013 et mars 2015. Les agences ne déclaraient pas les fonds qu’elles recevaient des restaurants et encaissaient ces paiements auprès de services d’encaissement de chèques. Elles payaient clandestinement les travailleurs, qui continuaient à recevoir des prestations d’assurance emploi. Cette escroquerie leur aurait rapporté 1,6 M$. Les prévenus comparaîtront de nouveau devant le tribunal en juin,

MÈRE INDIGNE

Arnaque à la mère porteuse

En France, une mère porteuse qui avait vendu le même bébé à deux couples distincts, et ce, à deux reprises, a été condamnée à la prison avec sursis. Bien que la maternité de substitution soit illégale en France, la femme avait signé en 2010 un contrat de 15 000 € (environ 21 600 $) pour porter un enfant à l’intention d’un couple gai. Après l’accouchement, elle a prétendu que l’enfant était mort-né et l’a vendu à un autre couple gai pour 10 000 €. Elle a récidivé en 2012.

FAUX MENDIANT

Jugement déficient

De 2009 à 2013, Gary Hank Thompson, 33 ans, de Bowling Green (Kentucky), a feint la déficience mentale et a donc touché plus de 100 000 $ US en prestations de sécurité sociale. Il a aussi gagné jusqu’à 100 000 $ US par an en mendiant. Ayant plaidé coupable en mars à des accusations de fausses déclarations à la Social Security Administration, il risque 27 mois de prison. Il connaîtra sa sentence en juin.

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.