Aide-mémoire pour vos finances personnelles 2016

Voici des astuces pour gérer vos finances personnelles en 2016.

Mon aide-mémoire pour bien gérer ses finances personnelles ayant remporté un franc succès en 2015, en voici une version pour 2016.

REER

Le plafond de cotisation pour 2017 est de 26 010 $. La limite annuelle équivalant à 18 % du revenu, celui-ci doit être d’au moins 144 500 $ en 2016 pour que ce plafond soit entièrement déductible. Voici les plafonds de 2013 à 2017.

 


RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA (RPC)

Le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension (MGAP) pour 2016 est de 54 900 $, et l’exemption de base de l’année (EBA) est de 3 500 $. Le taux de cotisation étant de 4,95 %, la cotisation maximale s’élève à 2 544,30 $. Le taux de cotisation des travailleurs autonomes étant de 9,9 %, leur cotisation maximale se chiffre à 5 088,60 $.

La prestation mensuelle maximale du RPC pour 2016 est de 1 092,50 $ par mois ou de 13 110 $ pour l’année. Le maximum de la pension de survivant correspond à 60 % de ce montant, soit 7 866 $ pour l’année. La prestation de décès est plafonnée à 2 500 $.

 


En 2016, la pension du RPC touchée avant 65 ans est réduite de 0,6 % par mois (7,2 % par an) à compter de 60 ans. Si la retraite est prise après 65 ans, la pension augmente de 0,7 % par mois de report (8,4 % par an) jusqu’à 70 ans. Les principales données du RPC des dernières années sont en bas de cette page.

COMPTE D'ÉPARGNE LIBRE D'IMPÔTS (CELI)

Ce compte a été lancé en 2009 pour les résidents canadiens de 18 ans et plus. Selon la législation proposée, à compter du 1er janvier 2016, le plafond CELI annuel pour l’année 2016 passera de 10 000 $ à 5 500 $. Le plafond de cotisation annuel sera indexé en fonction de l’inflation et arrondi à la tranche de 500 $ la plus proche.

 

 

RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNES-ÉTUDES (REEE)

Les cotisations ne sont pas déductibles du revenu imposable, mais les revenus du régime sont à impôts différés. Lorsque les fonds sont retirés pour financer les études d’un enfant, les revenus accumulés dans le REEE sont imposés entre les mains de l’enfant, au taux d’imposition de celui-ci (inférieur à celui des parents).

Depuis 2007, il n’y a pas de limite de cotisation annuelle, mais le plafond cumulatif des cotisations est de 50 000 $ par bénéficiaire. On établit souvent un REEE familial afin de pouvoir répartir les actifs entre les enfants d’une même famille ou nommer un autre membre de la famille bénéficiaire. Ottawa verse dans le REEE la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) pour chaque enfant bénéficiaire, de sa naissance jusqu’à la fin de l’année de son 17e anniversaire. Le calcul du plafond cumulatif ne tient pas compte des sommes versées à un REEE au titre de la SCEE ou d’un programme provincial désigné. 

Le plafond annuel de la SCEE est de 500 $ par bénéficiaire, soit 20 % d’une cotisation annuelle de 2 500 $, jusqu’à concurrence d’une subvention cumulative de 7 200 $. Il faut parfois rembourser la SCEE quand le bénéficiaire d’un REEE ne fait pas d’études supérieures ou quand le régime est résilié.

SÉCURITÉ DE LA VIEILLESSE (SV)

Le budget fédéral de 2016 propose d’annuler les dispositions prévues dans la Loi sur la sécurité de la vieillesse qui font passer l’âge d’admissibilité aux prestations de la SV et du Supplément de revenu garanti de 65 à 67 ans. L’âge d’admissibilité aux Allocations sera rétabli à 65 ans.

En 2016, la pension maximale au titre de la SV est de 6 846,24 $, la prestation mensuelle étant de 570,52 $. Le seuil de récupération à partir duquel on commence à rembourser la SV est un revenu net de 73 756 $ en 2016. La totalité des prestations de la SV doit être remboursée lorsque le revenu net atteint 119 398 $, car il faut rembourser 15 % de tout montant du revenu dépassant le seuil. Le gouvernement ajuste la pension de la SV chaque trimestre en fonction de l’inflation. Ces montants devraient donc augmenter en cours d’année. Voir ci-dessous pour les montants de la pension de la SV et les seuils de récupération de 2012 à 2016.


TAUX D'IMPOSITION MARGINAL MAXIMUM

Le taux d’imposition marginal maximum combiné est le taux d’imposition qu’un particulier paie sur la portion de son revenu imposable qui tombe dans la tranche de revenu fédérale la plus élevée, soit 200 000 $ et plus. Pour les provinces et territoires qui ont des tranches de revenu supérieures (soit 220 000 $ et plus en Ontario, 300 000 $ et plus en Alberta, et 500 000 $ et plus au Yukon), le tableau fournit les taux d’imposition pour la tranche de revenu la plus élevée. Voir ci-dessous pour les taux d’imposition marginaux maximums combinés pour 2016 (au 22 mars 2016).

À propos de l’auteur

David Trahair


David Trahair, CPA, CA, chroniqueur, conférencier et auteur, a publié cinq ouvrages sur les finances personnelles. Son plus récent, rédigé pour CPA Canada, s’intitule Retraite et procrastination : guide de survie. Site web : www.trahair.com

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.