Trouver l’équilibre — janvier / février 2016

Beatrice Ghettuba trouve l'équilibre grâce au yoga et à l’appui de ses proches.

Beatrice Ghettuba, cofondatrice et associée directrice, K2Z Accounting Associates, Edmonton

« Pour combattre le stress, il faut en reconnaître les déclencheurs et agir en conséquence. Prenons un exemple : je fais du sport régulièrement et je mange santé. Mais pendant la campagne électorale fédérale, l’automne passé, je me suis présentée comme candidate libérale dans la circonscription de St. Albert-Edmonton, et tout s’est mis à déraper. J’en ai vu de toutes les couleurs entre le porte-à-porte, les réunions, l’avalanche de paperasse... Bousculée, je me suis mise à manger n’importe quoi sur le pouce, moi qui adore faire la cuisine!

Je voulais changer les choses, mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire. J’ai quand même essayé de pratiquer le yoga matinal pour me détendre.

J’avoue avoir un petit côté maniaque, mais pendant la campagne, j’ai aussi appris à faire confiance, à déléguer. Je ne suis pas particulièrement douée pour l’organisation, mais j’ai à l’esprit une vision globale des choses à accomplir. Je vais jusqu’à planifier mes rendez-vous avec mes deux petits-enfants.

Chrétienne et croyante, je prie et je médite. Durant la campagne, je me levais à 5 h du matin pour prendre le temps de me recueillir. Certains amis me téléphonaient ou m’envoyaient des messages d’encouragement au fil de la journée. Leur appui m’a été d’un grand secours. » 

À propos de l’auteur

Vanessa Santilli


Vanessa Santilli est rédactrice indépendante à Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.