Le globe-trotteur : nouvelles d’ailleurs dans le monde – décembre 2016

Le Japon et l’Arabie saoudite s’apprêtent à lancer un fonds d’investissement dans les technologies de 100 G$ US. De plus, une percée dans l’impression 3D pourrait offrir un moyen rapide de réparer les fractures osseuses.

INVESTISSEMENT

Un mégafonds

L’envergure des fonds d’investissement dans les technologies – généralement constitués de capital-risque – dépasse rarement 3 G$ US. À 100 G$ US, le Vision Fund lancé par le groupe japonais SoftBank et le fonds public d’investissement saoudien (Public Investment Fund ou PIF) sera un mégafonds, révèle le journal en ligne International Business Times.

D’ici cinq ans, SoftBank entend investir au moins 25 G$ US dans le fonds, et le PIF y injectera jusqu’à 45 G$ US. Quelques grands acteurs mondiaux compléteraient la mise.

Ce projet gigantesque s’inscrit dans le plan économique 2030 de l’Arabie saoudite, qui prévoit créer un fonds souverain de 2 000 G$ US pour investir dans des actifs financiers et industriels névralgiques – et réduire sa dépendance au pétrole.

LOGEMENT

Où te nicheras-tu?

Capsules spatiales

À première vue, ces micro-appartements de Hong Kong – avec téléviseur, climatiseur, matelas et éclairage bleuté qui donne l’impression « de flotter dans l’espace interstellaire » – évoquent un nid douillet. Le hic? Leur superficie microscopique : 2,2 m2, rapporte la BBC. Et à 5100 $ HK (environ 880 $) par mois, ils sont loin d’être donnés. Au Japon, ces « capsules spatiales » sont déjà prisées par les voyageurs de passage qui souhaitent se loger à bas prix. Mais dans ces appartements de Hong Kong, il faut séjourner au moins un mois. Comme le bâtiment de 48 ans qui abrite ces capsules jouxte le quartier des affaires et l’Université de Hong Kong, les intéressés devraient affluer. La publicité en ligne des « capsules spatiales » a soulevé l’indignation des internautes. Sur Facebook, Jeri Lee se moque de ces « niches agrandies ». Et Ralf Cheung écrit : « Aussi bien s’allonger dans son cercueil avant de mourir. »

ÉNERGIE

Virage vert manqué?

Construire des éoliennes et installer des panneaux solaires à tour de bras ne suffit pas, comme le constatent l’Allemagne et la Chine. L’infrastructure doit pouvoir prendre en charge les électrons supplémentaires, rapporte The Guardian. Selon des fuites, l’Agence fédérale des réseaux d’Allemagne réduira de moitié ses programmes éoliens, devant la saturation de l’infrastructure de distribution. L’Agence doit même payer des exploitants éoliens pour qu’ils freinent leur production. Idem en Chine, où la capacité d’énergie solaire est si importante que 50 % de l’électricité produite n’est pas utilisée.

BIOMÉDECINE

Bras cassé réparé en 3D

Os imprimés en 3D

Une percée dans l’impression 3D pourrait offrir un moyen rapide de réparer les fractures et d’accélérer la guérison, rapporte Science News.

Créé par un ingénieur de l’Université Northwestern de Chicago, l’« os hyperélastique » imprimé en 3D peut prendre la forme de n’importe quel os, dont le fémur et la calotte crânienne. Le matériau flexible est un mélange de polymère et de microcristaux d’hydroxyapatite, substance présente dans les os et les dents. L’implant aide le tissu osseux à se régénérer. Jusqu’ici, les essais ont été menés sur des animaux, et aucun rejet n’a été observé. « Un jour, on pourra réussir à remplacer des os manquants, endommagés ou déformés », conclut Science News

À propos de l’auteur

Yan Barcelo


Yan Barcelo est journaliste dans la région de Montréal.

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.