MBA-plus

Il y a 20 ans, l’Université Queen’s (Kingston) lançait le premier programme privé de maîtrise en administration des affaires spécialisée. Aujourd’hui, le MBA général (sans spécialisation) fait figure d’exception.

7 : Nombre d’universités canadiennes (dont l’Université Saint Mary’s, à Halifax, et HEC Montréal) offrant un MBA combiné au Programme de formation professionnelle des CPA.

8 : Nombre de femmes – les premières – inscrites au MBA de la Harvard Business School en 1963. La plupart des installations (cafétéria, dortoirs, salles de bain) demeuraient réservées aux hommes.

90 : Pourcentage d’étudiants canadiens inscrits à un MBA qui ont choisi une spécialisation (allant des relations publiques aux biotechnologies) en 2011. Un seul étudiant sur dix a choisi la gestion générale.

500 : Pourcentage de la hausse des frais de scolarité proposée par la Ivey School of Business de l’Université Western en 1997. Les écoles de gestion déficitaires se mettent à privatiser les cours et à offrir des spécialisations pour couvrir leurs dépenses.

1990 : Année où la Schulich School of Business de l’Université York lance le premier MBA international au pays; elle gère maintenant des annexes en Inde, en Chine, en Corée du Sud et en Russie.

1996 : Année où l’école de gestion de l’Université Queen’s lance le premier programme privatisé de MBA spécialisé au Canada, volet science et technologie, après un projet avorté de programme réservé aux femmes.

80 000 : Dollars qu’un étudiant doit verser pour couvrir les frais de scolarité du nouveau programme de MBA en hockey de l’Université d’Athabasca en 2015. Brian Burke, président des opérations hockey des Flames de Calgary, est l’un des artisans du programme.

À propos de l’auteur

Steve Brearton


Steve Brearton est rédacteur indépendant à Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.