Conseils santé – avril 2016

Notre façon de traiter nos courriels peut affecter notre niveau de stress, et l'activité physique peut accroître la plasticité cérébrale.

COURRIELS PONTUELS

Notre façon de gérer nos courriels joue sur notre stress. Le Future Work Centre, un organisme de recherche du Royaume-Uni, a interrogé 2 000 employés; 62 % des répondants ont dit laisser leur logiciel de courriel ouvert toute la journée (80 % chez les jeunes, 55 % chez les plus âgés). Les niveaux de stress ressentis parmi ces 62 % se sont avérés plus élevés que chez les autres répondants. Ceux qui consultent leurs courriels tôt le matin ou tard le soir pensent prendre de l’avance. Or, cette pratique engendre plus de stress et de pression. Une solution? Désactiver les notifications de son cellulaire et ne consulter ses messages qu’à des moments précis.

EXERCICE PHYSICOCÉRÉBRAL

Bonne nouvelle concernant la plasticité du cerveau adulte. Des chercheurs de l’Université de Pise ont découvert que l’exercice physique pouvait accroître la neuroplasticité, qui permet l’apprentissage, la mémorisation et la réparation du cerveau, et qui diminue avec l’âge.

Vingt adultes ont pris part à deux tests : soit se couvrir un œil et regarder un film bien assis, soit regarder un film toujours d’un seul œil, mais en faisant du vélo stationnaire par tranches de 10 minutes. Le cerveau a ajusté ses processus de perception plus rapidement après le second test qu’après le premier. L’activité physique aurait donc favorisé la plasticité du cerveau.
comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.